/finance/business
Navigation

C’est la fin pour Le fun en bouche

C’est la fin pour Le fun en bouche
Arnaud Koenig-Soutière

Coup d'oeil sur cet article

Les déjeuners servis dimanche matin au restaurant Le fun en bouche seront ses derniers, alors que l’endroit qui a pignon sur rue depuis près de 12 ans sur la 3Avenue à Limoilou changera de mains prochainement.

Les propriétaires Karl Moran et Martin Delisle sont engagés dans un processus de vente qui devrait, à terme, transformer l’établissement en un steakhouse.

«Est-ce que le dernier service va être émotif? Je ne sais pas. On a le sentiment du devoir accompli», assure M. Moran.

«On ne vend pas parce qu’on est plus capables ou parce qu’on veut s’en débarrasser, mais plutôt parce qu’on est rendus là», ajoute-t-il.

Le fun en bouche aurait fêté son 12e anniversaire en juillet prochain. À travers une 3e Avenue revitalisée lors des dernières années, le restaurant faisait office de vétéran parmi ses pairs.

«Au début, à notre première journée le 1er juillet 2007, je suis sorti d’ici en pleurant. Je n’avais aucune idée dans quoi je m’étais embarqué. Je n’avais aucune formation, jamais travaillé en restauration. Mais j’avais des idées et j’ai suivi mon feeling. C’est ce qui fait que ça aura fonctionné», relève Karl Moran, qui avait auparavant été chef boulanger pendant 10 ans pour payer ses études.

«En 12 ans, il n’y a pas une personne qui a mangé quelque chose sans qu’on l’ait cuisiné nous-mêmes. Tout était fait par nous», se satisfait-il maintenant.

S’il a des offres sur la table, il n’écarte pas non plus de lancer un nouveau projet. «Je ne sais pas ce qui s’en vient et ça me convient parfaitement», lance-t-il.

Le chef cuisinier s’envolera pour l’Italie prochainement, un voyage durant lequel il entend notamment réfléchir quant à la teneur de son prochain défi dans le monde de la gastronomie à Québec.