/weekend
Navigation

Didier Samson: avocat le jour et guitariste métal le soir

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Le jour, il enfile sa toge d’avocat pour défendre ses clients au palais de justice de Québec. Puis le soir, Didier Samson renoue avec sa vraie passion : il découvre ses tatouages, laisse tomber ses longs cheveux et rejoint les membres de son groupe death metal, The Flaying.

Ce quatuor est bien plus qu’un simple divertissement pour Maître Samson. La formation de Québec, signée par le label québécois PRC Music, vient tout juste de lancer un deuxième album, intitulé Angry, Undead.

«La musique me permet d’avoir une véritable liberté d’expression étant donné que, comme avocat, j’ai un devoir de réserve balisé par la loi et notre code de déontologie», confie Me Samson, que Le Journal a rencontré sur ses lieux de travail de jour, entre deux causes.

Ainsi, même si son travail d’avocat criminaliste le place devant des histoires tristes et sordides, Didier Samson s’interdit de puiser les sujets de ses chansons dans son quotidien.

«Je suis tenu au secret professionnel, donc je ne donne jamais de détails», dit celui qui n’hésite cependant pas à aborder des «sujets extrêmes» dans sa musique.

«On regarde certains faits divers et judiciaires dans le monde qui sont complètement aberrants et on s’en inspire. On ne prétend pas faire de la musique de croissance personnelle.»

Rêve de jeunesse

Bien avant de se lancer dans des études de droit, le jeune Didier Samson, qui a grandi à Baie-Comeau au son des Cannibal Corpse, Kreator et Morbid Angel, nourrissait de grandes ambitions musicales. «Je rêvais de jouer devant des milliers de personnes», dit-il.

Il a effectivement fait partie de quelques groupes rock et punk dans sa jeunesse mais ses tentatives de percer ont échoué et il a opté pour le plan B, la carrière d’avocat, celle qui allait lui permettre de gagner sa vie convenablement.

La musique ne l’a cependant jamais quitté.

Une fois sa réputation de criminaliste bien établie, il est retourné à ses anciennes amours, il y a quelques années, et il a mis sur pied The Flaying.

Laisser tomber les préjugés

On s’en doute, Me Samson est un cas à part au Palais de justice de Québec. Il est certainement le seul à porter des boutons de manchette ayant la forme d’une tête de mort.

«Des avocats sont déjà venus voir un de mes shows. Tout le monde au palais sait que Didier est dans un band et pas n’importe quel, un band métal», sourit-il.

Si elle a parfois «fait capoter la police», Me Samson estime que sa passion pour le métal l’aide auprès de ses clients, «ceux qui recherchent quelqu’un d’authentique».

Mais qu’importe qui se trouve en face de lui, l’avocat l’invite à laisser tomber ses préjugés.

«Venez voir ça une fois live. Regarder le batteur, c’est comme regarder Usain Bolt. Pis il y a le gars qui crie comme un mort-vivant. C’est une expérience.»

Didier Samson, 41 ans

  • Avocat criminaliste à Québec
  • Guitariste dans le groupe death métal The Flaying