/opinion/columnists
Navigation

Justin: rien ne va plus

Justin: rien ne va plus
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Selon un sondage publié par le Toronto Star, les libéraux de Justin Trudeau tirent de la patte derrière les conservateurs d’Andrew Sheer : 29 % contre 42 %.

Un résultat catastrophique.

Ça vous surprend ?

Moi pas.

UN ÉCRAN DE FUMÉE

À part la légalisation du pot, qu’est-ce que Justin a fait depuis le début de son règne ?

Il a creusé le déficit à la vitesse grand V alors que l’économie du pays va bien. Il s’est mis la Chine et l’Inde à dos. Il a très mal géré l’affaire SNC-Lavalin et a fait preuve d’un manque flagrant de leadership.

Il a déçu les écolos en achetant un pipeline et en donnant de l’argent du fonds vert à des pétrolières.

Il s’est mis les producteurs laitiers à dos en les sacrifiant à l’autel de l’ALENA.

Il s’est moqué d’une autochtone qui lui parlait d’empoisonnement au mercure.

Il a dépensé de grosses sommes d’argent dans des voyages inutiles.

Bref, il a multiplié les gaffes et les déceptions.

Et même la légalisation du pot — qui demeure jusqu’à maintenant sa seule et unique réalisation — n’a pas donné les résultats anticipés.

Regardez Cannabis illégal, l’excellent documentaire de Simon Coutu qui sera diffusé à Télé-Québec mercredi à 20 h, vous verrez : les trafiquants continuent de faire des affaires d’or.

Le crime organisé s’est comporté comme n’importe quelle entreprise privée qui voit sa part de marché menacée par l’arrivée d’un compétiteur : il s’est adapté.

Il a baissé ses prix. Il offre un service de livraison plus rapide. Il cible une clientèle délaissée par son compétiteur (les mineurs).

Bref, entre deux joints, les bandits se grouillent le cul.

Pendant que les fonctionnaires de la SQDC, qui rêvent déjà à leur retraite et à leur fonds de pension, se magasinent une centrale syndicale...

LE GRAND ÉCART

Et plus ça va, plus on se demande pourquoi notre PM était si pressé de légaliser le pot.

Pourquoi pas une simple décriminalisation ?

Pourquoi cette urgence ?

Était-ce pour faire plaisir à des proches du parti, qui ont profité de cette annonce pour investir dans une industrie en plein essor et s’en mettre plein les poches ?

Je ne suis pas friand des théories du complot, mais la question se pose...

Bref, Justin a beau être beau gosse, se présenter comme l’antidote à Donald Trump et porter des chaussettes funky, le charme n’opère plus.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Même ses fans à l’international, qui buvaient chacune de ses paroles, déchantent.

Et attendez ce qui va se passer dans les prochains jours...

De plus en plus d’adeptes du multiculturalisme qui vivent à Hampstead ou Côte-Saint-Luc vont lui demander de contester le projet de loi 21 pour protéger leurs sacro-saints droits fondamentaux menacés par le « tribalisme des Québécois ».

Or, Justin a besoin du Québec pour gagner ses prochaines élections.

Que va-t-il faire ?

Va-t-il se mettre François Legault à dos ? Et les 65 % de Québécois qui appuient son projet de loi ?

Il sera obligé d’effectuer un autre grand écart. C’est-à-dire : répéter son attachement à la Charte des droits sans prendre Legault et les Québécois de front.

Bref, il va encore décevoir sa base.

Et glisser de nouveau dans les sondages...