/entertainment/stage
Navigation

L’aventure inusitée de Fais-toi une belle vie

Guillaume Lemay-Thivierge joue avec sa blonde et sa fille

« C’est elle qui vole le show et qui est le coup de cœur du spectacle », s’enthousiasme Guillaume Lemay-Thivierge à propos de sa fille Charlie qui partage la scène avec lui.
Photo Jean-François Desgagnés « C’est elle qui vole le show et qui est le coup de cœur du spectacle », s’enthousiasme Guillaume Lemay-Thivierge à propos de sa fille Charlie qui partage la scène avec lui.

Coup d'oeil sur cet article

L’histoire derrière la pièce de théâtre Fais-toi une belle vie est inusitée. Cette création, qui met en vedette Guillaume Lemay-Thivierge et qui deviendra aussi un long-métrage, a vu le jour d’une bien drôle de façon.

« On a fait les choses à l’envers », a indiqué le comédien, qui porte aussi le chapeau de producteur de ce spectacle, en compagnie de son partenaire d’affaires Luc-André Doucet.

L’idée de créer cette pièce de théâtre, qui sera de passage, le 21 avril, à la Salle Albert-Rousseau, était celle de Luc-André Doucet.

Guillaume Lemay-Thivierge a profité de la tournée de Ladies Night, qui se poursuit, pour interroger les diffuseurs et leur demander quel genre de pièces ils aimeraient présenter.

« On les a écoutés et ils nous ont fait part de ce qui fonctionne en général », a-t-il mentionné.

Une fois cette étape complétée, Guillaume Lemay-Thivierge a frappé, sans trop réfléchir, à la porte du metteur en scène Yves Desgagnés pour lui demander de monter une pièce qui n’existait même pas.

« Tout ce qu’il savait, c’était que j’étais pour être dedans, avec ma blonde, Émily Bégin, peut-être François Chénier, et avec ma fille, Charlie, qui n’a jamais joué au théâtre. Je voulais qu’il m’aide à trouver une pièce », a-t-il raconté.

Yves Desgagnés a trouvé ce flou fort amusant et il a décidé d’embarquer.

« J’étais fait. Je ne pouvais plus reculer », a lancé le comédien qu’on a vu, récemment, dans Ruptures et dans Cheval-Serpent.

François Chénier avait, en tête, une idée de pièce qui parlait d’épuisement professionnel, de chalet et d’amis, et il a proposé de l’écrire.

Provoquer une occasion

À la première lecture, le metteur en scène a jugé qu’il y avait 10 % du texte qui fonctionnait et ils ont ensuite peaufiné l’écriture à deux. Deux ans et demi plus tard, Fais-toi une belle vie venait au monde.

La pièce raconte l’histoire de Michel, qui va bientôt avoir 40 ans, et qui est en plein « burn-out ».

Il devra, sur ordre du médecin, se reposer et il ira faire un séjour dans un chalet pour s’éloigner du stress et de l’étourdissement de la vie quotidienne. Sandrine Bisson complète la distribution.

Ses amis ont l’intention de l’aider dans sa réadaptation, et l’arrivée d’une adolescente de 15 ans chamboulera les plans de tout le monde.

« Ce n’est pas un chef-d’œuvre absolu qui va traverser les siècles, mais c’est une bonne pièce drôle, intelligente, réfléchie et originale », a-t-il indiqué, lors d’un entretien, dans un pub du quartier Montcalm.

Guillaume Lemay-Thivierge a voulu provoquer cette occasion de pouvoir jouer avec sa fille Charlie.

« Marcel Leboeuf me disait souvent durant Ladies Night qu’il aurait aimé jouer avec sa fille Laurence et que ça ne s’était pas encore concrétisé. J’ai pris les moyens pour que ça arrive et je suis un popa très fier lorsqu’elle arrive sur scène. C’est elle qui vole le show et qui est le coup de cœur du spectacle », a-t-il dit.


► Fais-toi une belle vie sera présentée le 21 avril 2019 et le 2 février 2020 à la Salle Albert-Rousseau.