/sports/hockey
Navigation

Johnsson le remplaçant payant

Les Leafs l’emportent 3 à 2 face aux Bruins et mènent la série 2 à 1

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Mike Babcock traîne la réputation du meilleur entraîneur en chef de la LNH. C’est à tout le moins celui qui gagne le plus gros salaire. Au troisième match de cette série face aux Bruins, le gourou des Maple Leafs a eu un éclair de génie.

Ce coup de maître se trouvait dans un simple aménagement après la suspension à Nazem Kadri. Si Babcock a choisi William Nylander pour jouer au centre de son troisième trio, il a également misé sur Andreas Johnsson pour remplacer Kadri au sein de la première vague en avantage numérique.

Le choix de Johnsson s’est avéré très payant. Le Suédois de 24 ans a marqué le but vainqueur dans un gain de 3 à 2 des Leafs sur les Bruins, lundi, au Scotiabank Arena.

En deuxième période, Johnsson a profité d’une ingénieuse passe de John Tavares pour ensuite battre Tuukka Rask d’un tir précis du revers. Les Leafs ont gagné ce match grâce à deux buts en supériorité numérique en deuxième période.

Les deux fois, Johnsson s’est retrouvé au cœur de l’action. La recrue des Leafs avait mis la table au but d’Auston Matthews quelques minutes plus tôt. Sans la perte de Kadri, Johnsson aurait joué au sein de la deuxième unité en supériorité numérique.

« J’étais heureux de recevoir ce mandat de jouer au sein de la première vague et je voulais juste faire de mon mieux, a humblement répondu Johnsson. Je savais à quoi m’attendre puisque j’avais quand même fait plusieurs présences en avantage numérique cette saison. Les deux unités ont les mêmes schémas. »

« Andreas a marqué un superbe but et il a réussi une superbe passe sur mon but, a renchéri Matthews. Il a joué avec beaucoup de confiance. »

Du grand Marner

Il y avait plusieurs sourires dans le vestiaire des Leafs. Et pour cause. Ils ont repris le contrôle de cette série avec une avance de 2 à 1. Ils ont signé une première victoire malgré l’absence de Kadri.

Matthews a marqué son premier but dans cette série. Frederik Andersen a connu un autre bon match avec 34 arrêts.

Mais l’un des principaux artisans de cette victoire avait pour nom Mitchell Marner. Auteur d’une passe sur le but de Matthews, Marner a montré son immense valeur en terminant la rencontre avec un temps de jeu de 23 min 12 s. Même s’il est un attaquant, il a été le deuxième joueur le plus utilisé par Babcock après le défenseur Mike Rielly (27 min 58 s).

Utilisé autant sur la première vague en supériorité numérique qu’en infériorité numérique, Marner a bloqué deux tirs dans les dernières secondes du match, dont un de David Pastrnak. Il n’a pas eu peur de se sacrifier pour le bien de son équipe.

Un manque de rapidité

En matinée, Babcock avait dit que le désir serait plus important que le talent dans cette série. L’entraîneur des Maple Leafs avait raison. Les Bruins n’ont pas réussi à imposer leur rythme lors de ce premier match en territoire ontarien.

« C’était un match à l’image de la première rencontre dans cette série, les Leafs étaient plus rapides que nous, a expliqué l’ailier Jake DeBrusk. Nous pouvons rivaliser avec leur rapidité, mais nous devons mieux jouer en zone neutre et miser sur un meilleur échec-avant. »

David Krejci et Charlie Coyle ont marqué les deux buts des visiteurs.

Après le match, DeBrusk a refusé de commenter la suspension à Kadri jusqu’à la fin de cette série, se contentant de dire que les dirigeants de la LNH avaient pris les choses en main.

2
3
Première période
Aucun but.
Punitions: Hainsey (Tor) 16:36, McAvoy (Bos) 19:21.
Deuxième période
1-Tor: Trevor Moore (1) (Rielly, Ennis) 2:38 2-Bos: David Krejci (1) (DeBrusk, Kuhlman) 3:30 3-Tor: Auston Matthews (1) (Johnsson, Marner) AN-10:12 4-Tor: Andreas Johnsson (1) (Tavares, Matthews) AN-17:12 5-Bos: Charlie Coyle (2) (Heinen, Grzelcyk) AN-19:22
Punitions: Backes (Bos) 10:00, Grzelcyk (Bos) 15:59, Muzzin (Tor) 17:45.
Troisième période
Aucun but.
Punitions: Zaitsev (Tor) 5:01.
Tirs au but
Boston 15 - 11 - 10 - 36 Toronto 10 - 16 - 8 - 34
Gardiens:
Bos: Tuukka Rask (P, 1-2), Tor: Frederik Andersen (G, 2-1).
Avantages numériques:
Bos: 1 en 3, Tor: 2 en 3
Arbitres:
Kyle Rehman, Chris Rooney.
Juges de lignes:
Brian Murphy, Michel Cormier.
ASSISTANCE:
19 611.