/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Inondations majeures: Beauceville complètement paralysée, du jamais-vu depuis 1991

La circulation se fait par embarcation de l'est vers l'ouest

Coup d'oeil sur cet article

 La rivière Chaudière a englouti une bonne partie du boulevard Renault mardi à Beauceville, paralysant complètement la municipalité au grand dam des résidents qui avaient peine à croire l’ampleur du désastre. Du jamais-vu depuis 1991, selon le maire de la municipalité.   

Photo Elisa Cloutier

 Visiblement dépassés par l’ampleur de l’inondation, les Beaucevillois admettent avoir été pris par surprise mardi matin lorsque la rivière a inondé plus de 250 résidences et commerces, en à peine quelques minutes.       

Photo Catherine Bouchard

 La vague qui a complètement noyé l’artère principale a été si rapide que des dizaines de voitures y sont restées en plan. L’état d’urgence était décrété.    

Le maire de Beauceville, François Veilleux, et le directeur général de la municipalité, Félix Nunez.
Photo Catherine Bouchard
Le maire de Beauceville, François Veilleux, et le directeur général de la municipalité, Félix Nunez.

 Passer à l’histoire  

 Même s’ils affirment «en avoir vu d’autres», celle-ci risque de passer à l’histoire, estiment les résidents de l’endroit.   

  

Photo Catherine Bouchard

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

 «J’ai eu un téléphone, il était 5 h 45 du matin. Le temps de descendre en ville, on voyait les glaces passer, ça s’est passé très rapidement. Plus rapidement que ce que l’on a déjà vécu. On ne s’attendait pas à ce que ça décolle aussi vite», indique François Veilleux, maire de Beauceville. «Les gens comparent avec 1991, avec moins de glace, mais beaucoup plus d’eau et beaucoup plus rapidement. De là l’effet de surprise», poursuit Félix Nunez, directeur général de Beauceville.       

 Même l’église y a goûté et a été inondée au sous-sol.   

Photo Agence QMI, Guy Martel

 Évacuées par le «service au volant»  

 Comme la plupart des commerces situés sur le boulevard Renault, le Tim Horton’s n’a pas été épargné. Selon la propriétaire Vicky Poulin, les sept employées qui s’y trouvaient ont été forcées de grimper sur le comptoir pour éviter le déluge, alors que l’eau submergeait les tables. «Elles ont été évacuées par une pelle, qui est venue les chercher par la fenêtre du service au volant», raconte Mme Poulin, visiblement encore secouée par les évènements.   

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

 «Je ne suis pas encore revenue sur terre pour dire à combien s’élève les dommages, mais ce sera assurément des milliers de dollars», se désole-t-elle. «C’est déjà monter sur le trottoir, mais ça ne s’était jamais rendu à la bâtisse», affirme-t-elle.        

Photo Agence QMI, Steve Poulin

 Les propriétaires de la boucherie Au coin gourmand faisaient les mêmes tristes constats en après-midi, alors qu’ils s’affairaient à jeter toute la nourriture. Les pertes y étaient estimées à des milliers de dollars.       

Capture d'écran TVA Nouvelles

 Un réveil brutal  

 Plusieurs Beaucevillois qui n’avaient jamais été inondés ont été forcés d’évacuer leur résidence pour la toute première fois, mardi matin.   

  C’est le cas notamment Marcel Gilbert, qui s’est fait réveiller abruptement vers 6 h, en entendant l’eau monter dans sa chambre. «Mon lit était dans l’eau. Tous mes premiers tiroirs étaient remplis d’eau. Il y avait environ 12 pouces d’eau en haut et mon sous-sol de six pieds et demi était complètement inondé. Ce n’est jamais arrivé!», a affirmé le sinistré, qui demeure sur le boulevard Renault. Comme plusieurs autres sinistrés rencontrés par Le Journal,M. Gilbert n’avait encore aucune idée où il passerait la nuit.   

  

Capture d'écran TVA Nouvelles

 Secourus à bord de chaloupes par les pompiers, d’autres sinistrés s’inquiétaient de la santé de leurs animaux de compagnie, coincés dans leur résidence inondée. «Tout ce que je veux, c’est aller chercher mon minou. J’espère qu’il a grimpé, sinon, il ne sera plus là», dit Lucien Brisson, qui n’avait pas eu le temps de se munir de vêtements chauds pour affronter les aléas de Dame nature, mardi.   

Photo Agence QMI, Guy Martel

 Aide  

 Étant séparée par les eaux, la municipalité a du ouvrir deux centres aux sinistrés, soit un premier à l’hôpital de Beauceville pour les résidents du secteur ouest, puis un autre à l’école de Léry, pour les résidents du secteur est.        

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

 Au total, une dizaine de chaloupes ont été mises à la disposition des pompiers, qui ont procédé à l’évacuation d’une centaine de personnes mardi. «Certains pensaient pouvoir rester chez eux, mais étant donné que le niveau d’eau ne baissait pas vite, ils ont été contraints de quitter, après des heures sans chauffage ni électricité», explique le chef du Service de protection contre les incendies de Beauceville, Daniel Fortin.        

 Heureusement, personne n’a été blessé ou incommodé, confirme M. Fortin.

 

Le sinistre en chiffres

  • 300 bâtiments évacués dont 230 maisons
  • 40 personnes redirigées vers deux centres d’hébergement et prises en charge par la Croix-Rouge
  • L’hôtel de ville fermé jusqu’à nouvel ordre
  • Des pannes de courant ont touché des centaines de clients
  • Plusieurs routes fermées, dont la route 173, le boulevard Renault et l’avenue Lambert
  • Une fuite de gaz naturel près du restaurant Normandie a forcé des évacuations
  • Une centaine de personnes évacuées par chaloupes

   

 Voici d'autres photos saisissantes de l'inondation  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

  

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Lucien Bisson
Photo Elisa Cloutier
Lucien Bisson

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

  

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Photo Catherine Bouchard

  

Photo Catherine Bouchard

  

Photo Catherine Bouchard

  

Photo Catherine Bouchard

  

Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

Capture d'écran TVA Nouvelles

  

Capture d'écran TVA Nouvelles

  

Capture d'écran TVA Nouvelles

  

Capture d'écran TVA Nouvelles

  

Photo Elisa Cloutier