/finance/business
Navigation

Plus de 38 M$ en rémunération pour les grands patrons de Power

À eux seuls, les frères Desmarais ont eu droit à près de 15 millions de dollars

Assemblée des actionnaires de Power Corporation-à l’hôtel InterContinental
Photo d'archives, Ben Pelosse André Desmarais et Paul Desmarais jr lors de la plus récente assemblée annuelle de Power Corporation, à Montréal, en mai.

Coup d'oeil sur cet article

La rémunération des cinq plus hauts dirigeants de Power Corporation et de la principale filiale du conglomérat, la Financière Power, a légèrement augmenté l’an dernier pour dépasser les 38 millions $.

En 2017, les cinq hommes s’étaient partagé 33,7 millions $, mais la rémunération d’André Desmarais avait été moins élevée qu’à l’habitude en raison d’un congé de maladie d’une durée de huit mois.

En excluant les émoluments d’André Desmarais, la rémunération de la haute direction de Power Corporation et de la Financière Power a crû de 3,5 % en 2018.

Le patron le mieux payé, et de loin, reste Jeffrey Orr, PDG de la Financière Power, qui a eu droit à 12,6 millions $ en 2018.

Options et actions en forte hausse

André Desmarais et son frère, Paul Desmarais jr, ont tous deux vu leurs attributions à base d’actions et d’options d’achat d’actions augmenter substantiellement. Pour les deux dirigeants, elles ont frisé les 9,5 millions de dollars, en hausse de 28 %.

En incluant la haute direction des filiales de la Financière Power, IGM et la Great-West, on compte 11 patrons qui ont gagné plus de 3 millions de dollars l’an dernier.

Baisse en Bourse

Le cours des actions de Power Corporation et de la Financière Power n’a pas connu la même trajectoire que celle de la rémunération de leurs hauts dirigeants. Le titre de Power a reculé de 24 % en 2018 tandis que celui de la Financière Power a perdu 25 %.

Pendant la même période, l’action de Sun Life a reculé de 12 % et celle de Manuvie, de 26 %.

Sur cinq ans, « la tendance de la rémunération directe cumulative [des hauts dirigeants] correspond à celle de la valeur cumulative réalisée par les actionnaires », assure Power Corporation dans la circulaire d’informations publiée en vue de sa prochaine assemblée annuelle, qui doit avoir lieu le 14 mai à Toronto.

« Toutefois, la société établit la rémunération de ses hauts dirigeants selon [sa] politique [...] et non selon le rendement total de ses actions par rapport à celui de quelque indice boursier que ce soit », ajoute l’entreprise.

Les mieux payés chez Power en 2018

Jeffrey Orr | PDG, Financière Power

12,6 M$ (+1,5 %)

André Desmarais | Cochef de la direction, Power Corporation

7,8 M$ (+75 %)

Jeffrey R. Carney | PDG, Financière IGM

7,3 M$ (+25 %)

Paul Desmarais jr | Cochef de la direction, Power Corporation

7,2 M$ (+9 %)

Paul A. Mahon | PDG, Great-West

7,1 M$ (-9,4 %)

Claude Généreux | VP exécutif, Power Corporation et Financière Power

5,8 M$ (+9 %)