/sports/soccer/impact
Navigation

Browne va devoir s’adapter

Les premières impressions sont bonnes à l’entraînement

Grâce à ses qualités techniques, Omar Browne (à gauche) a impressionné ses nouveaux coéquipiers, hier à l’entraînement.
Photo PIerre-Paul Poulin Grâce à ses qualités techniques, Omar Browne (à gauche) a impressionné ses nouveaux coéquipiers, hier à l’entraînement.

Coup d'oeil sur cet article

Omar Browne a participé à son second entraînement avec ses nouveaux coéquipiers mercredi, et déjà, il commence à dévoiler son jeu.

« Il est très bon et très intéressant. Il est assez timide pour l’instant, c’est sa deuxième journée avec nous, a observé Samuel Piette. Tu vois qu’il a des qualités. Il a une très bonne frappe du pied gauche. »

Le milieu défensif québécois aime particulièrement la palette variée que propose le Panaméen de 24 ans, lequel peut jouer des deux côtés du terrain.

« Il peut évoluer autant à droite pour entrer vers l’intérieur sur son pied gauche, ou jouer à gauche pour mettre des centres. C’est une bonne prise, je pense. Ça ajoute de la profondeur. »

« Il semble rapide et vif, comme on nous l’avait vendu », a souligné Evan Bush.

Doute

L’arrivée d’un autre milieu de terrain risque-t-elle de semer un doute dans la tête des jeunes qui commencent à obtenir des minutes ? On pense surtout à Mathieu Choinière et Clément Bayiha.

Le second voit plutôt la situation comme une occasion de continuer à montrer de quel bois il se chauffe.

« Ça me dit de pousser encore plus pour montrer au coach qu’il peut me faire confiance. J’aime ça, il faut se montrer, c’est ça le but. »

Samuel Piette reconnaît qu’une arrivée peut semer le doute et un vent d’inquiétude au sein d’un effectif, mais il ne craint pas que ce soit le cas cette fois-ci.

« C’est sûr que lorsqu’un joueur arrive, c’est une inquiétude pour ceux qui évoluent au même poste.

« On a un très bon groupe, l’état d’esprit est très bon. Omar n’est pas quelqu’un qui a un très gros ego, ce n’est pas lui qui va faire beaucoup de bruit dans le vestiaire. »

Du temps

Browne, dont on ne sait toujours pas s’il pourra jouer samedi puisqu’il est en attente de son visa de travail, va devoir passer par une période d’adaptation.

« Ça va lui prendre du temps, mais il peut compter sur sa vitesse, et ce genre de joueurs a toujours besoin d’un peu moins de temps parce que même si ça ne connecte pas toujours avec les gars autour d’eux, ils ont toujours ça en poche », estime Bush.

« Il cadre bien dans notre système de jeu et travaille bien défensivement, je ne crois pas que ça va lui prendre beaucoup de temps », a ajouté Piette.

Celui-ci rappelle que ce n’est pas parce qu’un joueur met du temps à s’adapter qu’il ne parviendra pas à le faire. Des joueurs comme Johan Venegas, qui ne s’est jamais adapté au jeu nord-américain, sont l’exception plutôt que la règle.

« On n’a qu’à prendre le cas de [Alejandro] Silva, qui a eu besoin de temps quand il est arrivé en début de saison l’an dernier. Et en fin de saison, c’était l’un de nos meilleurs joueurs. »

Aide

Piette, qui porte le brassard de capitaine pendant qu’Ignacio Piatti soigne sa blessure au genou, a adopté le comportement qui vient avec l’emploi.

Il faut dire que le Repentignois a l’avantage de parler français, anglais et espagnol. Il devient donc une ressource importante dans la transition des joueurs latino-américains qui arrivent dans l’équipe.

« C’est naturel pour moi, je parle beaucoup avec les joueurs qui parlent espagnol. Ce n’est pas une corvée de plus, ça va me faire plaisir de l’intégrer au groupe. »

Piette a rappelé que ce n’est pas évident de se pointer dans la nordicité, alors que le printemps demeure toujours très timide, ce qui n’était pas le cas de la chaleur du Panama il y a moins d’une semaine.

« C’est un gros choc. Je suis pas mal sûr que lors de son premier entraînement, il a constaté l’écart de température. Ensuite, il y a la langue et la nourriture. »

« Mais s’il peut jouer samedi et qu’il nous marque deux buts, les gens vont dire qu’il s’est adapté vite », a lancé Piette.


► Saphir Taïder ne s’est pas entraîné mercredi après s’être blessé au muscle ischio-jambier à l’entraînement, mardi.