/world/europe
Navigation

L’aumônier des pompiers sauve des trésors religieux

Le père Fournier est entré dans Notre-Dame de Paris pendant le brasier

jean marc fournier pretre cathedrale notre dame incendie
Photo tirée du compte Twitter D’Etienne Loraillère, KTOTV L’aumônier Jean-Marc Fournier a accordé une entrevue à KTOTV le soir de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame. Il était avec les pompiers à l’intérieur du bâtiment en flammes pour sauver des reliques, dont la couronne d’épines de Saint-Louis.

Coup d'oeil sur cet article

Certains des trésors religieux inestimables de la cathédrale Notre-Dame de Paris pourront encore être admirés grâce au geste héroïque d’un prêtre qui a bravé le brasier pour les sauver in extremis.

L’aumônier des pompiers de Paris, Jean-Marc Fournier, a insisté pour se joindre aux forces de l’ordre afin de pénétrer à l’intérieur du monument en flammes, lundi.

Grâce à son intervention et à celle des pompiers de Paris, la couronne d’épines de Saint-Louis a pu être soutirée de l’incendie alors que le toit du bâtiment brûlait toujours.

La couronne d’épines de Saint-Louis.
Photo AFP
La couronne d’épines de Saint-Louis.

Il s’agit d’une couronne dorée sur laquelle sont posées des épines qui proviendraient de celle portée par le Christ pendant la crucifixion, selon la croyance.

C’est « la plus précieuse et la plus vénérée des reliques conservées à Notre-Dame de Paris », indique le site internet de l’église.

L’aumônier ne pensait qu’à « sauver ce trésor inestimable », a-t-il raconté à l’AFP.

À l’intérieur de la cathédrale, il a « une vision de ce que peut être l’enfer ». Malgré « des cascades de feu qui tombent des ouvertures », les pompiers et un intendant parviennent à extraire la sainte relique, évacuée sous « la protection des forces de l’ordre ».

Code et clés

« La difficulté était de trouver celui qui était détenteur du code afin d’ouvrir le coffre-fort dans lequel la sainte relique est préservée », a expliqué le père Fournier à la chaîne religieuse française KTOTV.

« Ça nous a pris un certain temps, et pendant cette recherche [...] une équipe de pompiers était déjà à l’œuvre afin de préserver les reliques, pulvérisant malheureusement le reliquaire, a précisé le prêtre à KTOTV. Le temps de trouver les clés, nous sommes arrivés à peu près simultanément. »

Selon le journal anglais The Guardian, le père Fournier n’en était pas à ses premières péripéties. Il a entre autres servi sept ans au sein de l’armée française. Il s’est d’ailleurs rendu en mission en Afghanistan. Il y a survécu à une embuscade pendant laquelle 10 soldats ont été tués.

Présent au Bataclan

Il était aussi aux premières loges de l’attentat de la salle de spectacles du Bataclan, en novembre 2015. Il avait aidé les autorités à sortir les blessés et avait prié avec les proches des victimes ce soir-là.

Lundi, pendant que les flammes attaquaient le beffroi nord et que les pompiers craignaient de le perdre, le père Fournier a pris le temps de prier pour le sauvetage de Notre-Dame à sa sortie du monument.

« Je suis tout seul dans la cathédrale, dans cet environnement de flammes [...] et j’encourage Jésus à nous aider à préserver son logis », a raconté le prêtre en se demandant si le Christ l’a bel et bien entendu.