/opinion/columnists
Navigation

Dieu n’aime pas la laïcité?

Coup d'oeil sur cet article

Québec solidaire a confirmé son statut de parti islamogauchiste le jour où Eve Torres est devenue candidate dans le comté de Mont-Royal–Outremont. Elle est arrivée deuxième — une bonne performance —, mais impossible de savoir si elle conserve un rôle à QS.

La bonne vieille opacité chère à Québec solidaire.

Qu’importe. Madame Torres, une Française convertie à l’islam qui porte le voile, s’est distinguée mardi avec une « blague » de mauvais goût au sujet de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris : « [...] quand tu interdis aux autres de porter leurs signes religieux, tu fâches notre “Ami Imaginaire”, et puis voilà le résultat ! Moi, je serais Legault, je ferais dormir les pompiers à la basilique [sic] de la rue Notre-Dame ».

Autrement dit, un Dieu fâché a incendié Notre-Dame pour se venger de la laïcité. Hé ben... Il ne pourrait pas aller régler une ou deux choses plus urgentes en Afrique, par exemple ? Ou le climat ?

Même Manon Massé a trouvé que c’était fort de café.

Mon Dieu est plus fort...

Soyons clairs : madame Torres n’a pas lancé cette énormité sur Facebook parce qu’elle est musulmane, mais parce qu’elle manque de jugeote et d’humilité. Mais lorsqu’on s’affiche comme porte-étendard pour l’islam intégriste, il faut s’attendre à ce que ce genre de commentaire fasse polémique. Et que les réactions ne soient pas gentilles.

Il ne faut pas en faire une affaire d’État et donner à madame Torres plus d’importance qu’elle n’en mérite, mais je devine dans son message un fumet de mépris, presque l’odeur des suprémacistes musulmans. Elle existe.

Il n’y a pas que les Blancs qui connaissent la recette du suprémacisme. Le prophète Mohammed avait sans doute prévu que certaines de ses ouailles allaient s’enfler la tête quand il leur a servi cet avertissement : « Quiconque a le poids d’un grain d’arrogance dans son cœur n’entrera pas au paradis ».