/news/currentevents
Navigation

La famille de Stéphane Roy en cour pour épauler l’ex-hockeyeur

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Roy, son père et sa sœur sont venus soutenir Stéphane Roy en salle d’audience jeudi matin, où une demande d’évaluation sur la responsabilité criminelle a été demandée.

Accusé de méfait contre une chaise et une porte alors qu’il était chez sa mère, à Saint-Augustin, Stéphane Roy revenait en cour après avoir fait l’objet d’une évaluation de cinq jours sur son aptitude à comparaître.

Il a été jugé apte à comparaître et une autre évaluation, cette fois de 30 jours, a été demandée afin de déterminer sa responsabilité criminelle.

L’accusé s’est d’abord présenté devant le juge Steve Magnan, mais ce dernier a refusé d’entendre la cause déclarant qu’il connaissait l’accusé. Il appert que les deux hommes ont déjà joué au hockey ensemble.

Dossiers regroupés

Le dossier a donc été transféré à la juge Johanne Roy, qui a émis une ordonnance en ce sens et a recommandé que l’accusé soit dirigé à l’infirmerie du centre de détention, le temps qu’un lit se libère à l’hôpital où aura lieu la prochaine évaluation de 30 jours.

Stéphane Roy était à l’écoute pendant la courte audience et semblait accepter l’ordonnance d’évaluation émise. Il a demandé à son avocat de remettre un document à « mon frère ou ma sœur ».

Les membres de la famille de l’accusé ne se sont pas exprimés devant la cour. Leur présence n’était pas exigée. Ils étaient sur place uniquement pour épauler l’homme de 51 ans.

Déjà accusé pour des actes de fraude et de communication harcelante, Stéphane Roy a vu tous ses dossiers regroupés à Québec.

L’ex-hockeyeur a déjà fait une sortie publique pour expliquer ses problèmes de contrôle de soi, dans un article de La Presse. Il faisait état de ses nombreuses commotions cérébrales survenues pendant sa carrière pour expliquer la situation.