/news/currentevents
Navigation

[PHOTOS] Rivière Sainte-Anne: Saint-Raymond se prépare à une catastrophe

[PHOTOS] Rivière Sainte-Anne: Saint-Raymond se prépare à une catastrophe
Photo Jean-François Racine

Coup d'oeil sur cet article

 La ville de Saint-Raymond se prépare au pire avec la rivière Sainte-Anne qui menace de faire beaucoup de dégâts après les fortes pluies des prochaines heures. 

[PHOTOS] Rivière Sainte-Anne: Saint-Raymond se prépare à une catastrophe
Photo Jean-François Racine

Sacs de sable, murets de béton et fenêtres placardées, certains immeubles se donnent des airs de forteresses devant un ennemi redoutable.  

«D’après moi ça va être une catastrophe. Ça fait vingt ans que je suis ici et je n’ai jamais vu la rivière avec autant de glace», explique Claude Duplain, citoyen de Saint-Raymond et ex-député fédéral de la région.  

[PHOTOS] Rivière Sainte-Anne: Saint-Raymond se prépare à une catastrophe
Photo Jean-François Racine

Après avoir entièrement rénové sa propriété, ce dernier craint des dommages importants dans les prochains jours.  

«Le niveau a monté au mois de décembre. Un embâcle est parti d’en haut et c’est resté pris au pont. La glace est encore plus épaisse. Au niveau annoncé, c’est le village au complet qui va se remplir d’eau», a-t-il ajouté.  

Dans les commerces voisins, on se prépare aussi à une vague indésirable. «Ils doivent venir monter un mur de protection au cours de la nuit», a souligné Sandra, gérante de la pharmacie Jean Coutu.  

À la Résidence L’Estacade, des panneaux de contreplaqué ont d’abord été installés sur des bollards, suivi par des murets de béton parfois utilisés sur les routes, pour terminer au troisième rang par d’autres panneaux pour placarder la moitié des fenêtres du rez-de-chaussée.  

[PHOTOS] Rivière Sainte-Anne: Saint-Raymond se prépare à une catastrophe
Photo Jean-François Racine

«Au rez-de-chaussée, nous n’avons pas de résidents, seulement des locaux communs. Si l’eau rentre, on demande à nos résidents de rester sur les étages», précise la directrice générale Renée Giroux.  

 Jeudi, après une journée sans trop de précipitations, les averses ont commencé en début de soirée. La pluie devrait se poursuivre jusqu’à dimanche.  

 À Lévis également 

Ailleurs, à Saint-Étienne-de-Lauzon, la Ville de Lévis a déjà annoncé une évacuation préventive sur quelques rues en raison d’une crue prévisible de la rivière Beaurivage.  

La Sécurité civile de la Ville de Lévis informe la population qu’elle prévoit une augmentation importante du débit et du niveau d’eau de la rivière Beaurivage à compter du vendredi 19 avril au soir et pouvant se poursuivre jusqu’à tard le samedi 20 avril. Un débordement de la rivière pourrait possiblement provoquer une inondation importante durant cette période.