/lifestyle/pleinsfeuxsurquebec
Navigation

Christine, la reine-garçon, à La Bordée

Christine, la reine-garçon, à La Bordée
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Jusqu’au 11 mai, La Bordée présente cette pièce du très talentueux Michel Marc Bouchard, mise en scène par Marie-Josée Bastien, assistée d’Émile Beauchemin. L’intrigue nous transporte en Suède, en 1649, alors que la reine Christine, visionnaire, anticonformiste et avant-gardiste est tiraillée entre les devoirs associés à ses fonctions, son sentiment amoureux pour sa première dame de compagnie, mais aussi son désir d’émancipation, de liberté. Elle fait venir le philosophe René Descartes pour y voir plus clair, à un moment précis de son règne où sa décision sera déterminante pour la Suède, mais aussi pour sa vie personnelle. Campée par Marianne Marceau, c’est une reine aux différentes nuances que l’on découvre dans cette pièce abondamment saluée par la critique. Pascale Robitaille est allée à la rencontre de l’auteur de ce texte sensible. Une entrevue à voir samedi, à l’émission.

Une reine élevée comme un futur roi

Christine de Suède accède au trône alors qu’elle est âgée de six ans, au moment de la mort de son père. À ce moment, elle est sous la tutelle du chancelier Axe Oxenstierna. C’est à l’âge de 18 ans qu’elle prend complètement les rênes de son pays. Élevée comme un garçon, selon les principes rigides de la religion luthérienne, elle dérange. Elle est cultivée, ouverte d’esprit et avant-gardiste, elle fait fi des attentes de son entourage qui souhaite qu’elle assure sa descendance alors qu’elle a d’autres aspirations. On attend aussi d’elle qu’elle fasse des conquêtes, qu’elle garde la mainmise sur son peuple, qu’elle le fasse travailler pour le bien commun. Elle opte plutôt pour le savoir et la culture.

Christine, la reine-garçon, à La Bordée
Photo courtoisie

Une pièce maintes fois récompensée

Finaliste au Grand Prix littéraire dramatique de France, Prix littéraire du Gouverneur général du Canada, Prix Michel-Tremblay du Centre des auteurs dramatiques, finaliste 2012-2013 de l’Association québécoise des critiques de théâtre : depuis sa toute première création, en 2012, dans une mise en scène de Serge Denoncourt, Christine, la reine-garçon, incarnée par Céline Bonnier, cette pièce de Michel Marc Bouchard remporte les honneurs partout où elle passe.

Billets et détails : bordee.qc.ca.