/world/usa
Navigation

Ingérences: Washington va «continuer» à dénoncer une attitude russe «inacceptable»

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo
Photo AFP Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Les États-Unis vont continuer à dénoncer l’ingérence russe dans les élections américaines et à prendre des «mesures dures» contre les «activités néfastes» de Moscou, a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo après la publication du rapport d’enquête sur cette intrusion.

«Nous allons leur dire de manière très claire que c’est une attitude inacceptable», a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Washington.

«Nous allons prendre des mesures dures qui vont leur faire payer encore plus cher leurs activités néfastes et nous allons continuer à le faire», a-t-il ajouté, alors que Donald Trump a plusieurs fois évoqué son souhait d’améliorer les relations avec la Russie de Vladimir Poutine.

Mike Pompeo était interrogé sur le rapport du procureur spécial Robert Mueller qui a enquêté notamment sur l’ingérence russe dans les élections américaines de 2016.

«C’est grave», la Russie «s’ingère dans des élections à travers le monde, pas seulement les nôtres en 2016, mais aussi ailleurs», a reconnu le secrétaire d’Etat. 

«Je ne pense pas qu’il y ait eu la moindre conversation entre un haut responsable américain et les Russes, sous cette administration, au cours de laquelle nous n’avons pas fait état de nos inquiétudes au sujet de l’ingérence russe dans nos élections», a-t-il assuré. 

Maintenant que le rapport Mueller est publié et qu’il n’a pas dévoilé de «collusion» entre l’équipe de campagne Trump et le Kremlin, «nous allons leur faire part de l’exigence résolue de voir la Russie ne pas entreprendre d’activités qui entravent le plein fonctionnement de notre démocratie», a insisté Mike Pompeo.