/news/politics
Navigation

Inondations: Québec obtient l’intervention de l’armée

Coup d'oeil sur cet article

 Craignant que les inondations attendues au cours des prochains jours perdurent, le gouvernement du Québec a demandé puis obtenu l’intervention des Forces armées canadiennes dans les régions les plus touchées.  

 Dans une lettre transmise à son homologue fédéral, Ralph Goodale, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, soutient qu’une «intervention fédérale est nécessaire afin d’atténuer les conséquences sur la population, les infrastructures et les services essentiels».   

 «Nous sollicitons l’assistance des Forces armées canadiennes et d’autres intervenants fédéraux afin d’appuyer les efforts d’intervention d’urgence dans plusieurs régions du Québec», a-t-elle écrit au ministre Goodale.   

 Réponse positive  

 La réponse ne s’est pas fait attendre. «Le gouvernement provincial demande l’aide du fédéral pour lutter contre les inondations. La réponse du fédéral est, bien sûr, oui», a fait savoir le ministre fédéral de la Sécurité publique.   

 Interrogée la veille à savoir si l’armée serait appelée en renfort, «nous n’en sommes pas là», avait indiqué jeudi Mme Guilbault sur les ondes de LCN.   

 «Les ressources dont nous disposons au Québec pour le moment suffisent. Il y a beaucoup de mesures qui sont mises en place», avait assuré Mme Guilbault, en précisant que son ministère demeurait en «état d’alerte».   

 Dans plusieurs régions  

 Les fortes précipitations qui ont commencé à déferler au cours des dernières heures et celles qui s’annoncent ont finalement convaincu la ministre de changer son fusil d’épaule, vendredi matin.   

 «Les risques d’inondations qu’on entrevoyait depuis quelques jours demeurent les mêmes, mais ce qu’on constate, c’est que ça pourrait s’échelonner sur plus de jours que ce qu’on croyait», a expliqué la ministre Guilbault, lors d’un point de presse au centre des opérations du ministère de la Sécurité publique.   

 Dimanche, jour de Pâques  

 Selon les données disponibles à ce moment, la vice-première ministre a rapporté que les autorités s’attendent «à des premières inondations majeures dimanche».   

 L’intervention des Forces armées aura donc pour but «d’atténuer le plus possible les conséquences» de ce qui est anticipé.   

 Le gouvernement offre également aux municipalités qui en feront la demande de permettre aux commerces tels qu’épiceries et quincailleries d’ouvrir exceptionnellement leurs portes dimanche, jour de Pâques.   

 «On ne veut lésiner sur aucun moyen et on ne veut ménager aucun effort», a déclaré Mme Guilbault.   

 Commerces fermés à Lévis  

 Vendredi en fin d’après-midi, David Chabot, directeur du cabinet du maire de Lévis, a indiqué qu’«à prime abord, je ne pense pas qu’on ait besoin de se prévaloir de cette disposition (l’ouverture des commerces le dimanche), mais on suit la situation de près».   

 À la Ville de Québec, la porte-parole Cynthia Grenier a également mentionné au Journal que la municipalité «étudie la situation».   

 - Avec la collaboration de Taïeb Moalla  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.