/sports/opinion/columnists
Navigation

Le prix de l’excellence

Coup d'oeil sur cet article

Il y a toujours un prix à payer quand, pendant quelques saisons, on a atteint tous les objectifs.

Les Penguins de Pittsburgh ont payé le gros prix cette semaine : leur élimination en quatre matchs d’affilée devant les étonnants Islanders de New York.

L’effet Crosby n’a pas fonctionné chez les Penguins. Le talent d’Evgeni Malkin est demeuré dans le vestiaire. Kristopher Letang était-il en parfaite santé ? Il est permis d’en douter. Et Phil Kessel n’a pas exercé le même impact au sein du groupe.

Décisions à venir

À venir, les décisions que prendront les propriétaires de la formation, notamment Mario Lemieux, de concert avec leur homme de confiance, Jim Rutherford. Crosby est intouchable. Malkin ? Il possède un contrat blindé. On ne peut l’échanger qu’à la condition que le joueur lui-même exige un changement de décor.

Les autres ?

Tout est possible. Les Penguins se retrouvent dans la même situation que les Blackhawks, que les Kings, que les Red Wings.

La recherche de l’excellence a un prix. Les Penguins en sont là. Ils ont récompensé leurs joueurs, ils ont ici et là apporté des changements pour composer avec le plafond salarial. Ils ont fait des choix. Matt Murray au lieu de Marc-André Fleury.

Ils auront d’autres décisions à prendre pour soulager la masse salariale et pour visiter le marché des joueurs autonomes sans restriction avec plus de latitude. Ils embarquent dans un long processus.