/sports/hockey
Navigation

Les cinq meilleurs coups de Steve Yzerman

Les cinq meilleurs coups de Steve Yzerman
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau directeur général des Red Wings de Detroit , Steve Yzerman, jouit d'une excellente réputation dans les cercles de la Ligue nationale de hockey.

Disons que l'ex-attaquant vedette a laissé le Lightning de Tampay dans d'excellentes conditions lorsqu'il a quitté son poste à la surprise générale en septembre dernier. Si Yzerman manœuvre avec la même clairvoyance et lucidité dont il a fait preuve à Tampa Bay, les Red Wings seront en très bonne posture pour remonter la pente. Le TVASports.ca a établi ses cinq meilleurs coups.

Kucherov pour 3 ans et moins de 5M$ par année

Nous étions en octobre 2016. Le Russe venait de connaître des saisons de 65 et 66 points à 21 et 22 ans et il a amassé 41 points en 43 rencontres de séries éliminatoires durant cette période. Cela n’a pas empêché Yzerman - par on ne sait quelle magie - de s’entendre sur un contrat de trois ans, d’une valeur annuelle moyenne de 4,8 millions $, avec l'attaquant en pleine ascension. Oui, cette entente était encore en vigueur en 2018-2019, saison durant laquelle il a empilé pas moins de 128 points.

Bishop contre Conacher puis... Bishop contre Cernak

Ironiquement, ils étaient nombreux à croire à un vol des Sénateurs d’Ottawa à l’époque. À preuve, le blogue spécialisé Arctic Ice Hockey titrait en 2013 : «Steve Yzerman oublie de prendre ses pilules, échange Cory Conacher aux Sénateurs en retour de Ben Bishop». Quand on parle d’une opinion qui a mal «vieilli»...

Non seulement Bishop a rendu d’excellents services au Lightning en tant que gardien numéro 1, mais il a par la suite pu être échangé pour Erik Cernak lorsque le jeune Andrei Vasilevskiy est devenu assez mûr. Cernak, 21 ans, a causé une surprise à la ligne bleue du Lightning cette saison, amassant 16 points en 58 matchs, en plus de compiler un différentiel de +25. Conacher, lui, a été prolifique... dans la Ligue américaine.

Sergachev en retour de Drouin

Il est encore tôt pour se prononcer sur cette transaction, mais le fait demeure que le Lightning possédait une kyrielle d’attaquants talentueux au moment de la conclure. Si bien que Jonathan Drouin pouvait être sacrifié sans que cela ne cause trop d’ennuis à l'équipe.

Yzerman a réussi à obtenir du Canadien de Montréal un défenseur gaucher doté de formidables qualités offensives. À seulement 19 ans, il a récolté 40 points dans la LNH, un exploit pour un joueur de sa position. Et parions que le meilleur est à venir.

Quant à Drouin, son bilan à Montréal est pour l'instant mitigé.

Obtenir McDonagh ET Miller

À la date limite des transactions de 2018, Yzerman est parvenu à acquérir l’un des bons défenseurs polyvalents du circuit en plus de soutirer à une équipe en reconstruction un joueur relativement jeune – et doué – en J.T. Miller. Libor Hajek, Brett Howden, Vladislav Namestnikov ainsi que des choix de premier et deuxième tours ont été cédés en retour aux Rangers de New York. Hajek et Howden ne semblent pas en voie de devenir des vedettes et Namestnikov, le nom le plus connu dans ce groupe, a été limité à 31 points cette saison.

L’embauche de Tyler Johnson

Boudé au repêchage, le petit attaquant a été embauché comme joueur autonome par le Lightning, le 7 mars 2011, après avoir connu une campagne de 115 points dans la Ligue junior de l'Ouest.

Johnson s'est imposé comme un rouage important du Lightning : en 2014-2015, il a notamment amassé 72 points avant d'en ajouter 23 lors des séries éliminatoires.