/entertainment/comedy
Navigation

Ève Côté et Marie-Lyne Joncas : «Les Grandes Crues, c’est un accident de parcours»

Ève Côté et Marie-Lyne Joncas : «Les Grandes Crues, c’est un accident de parcours»
Photo Le Journal de Montréal, Martin Alarie

Coup d'oeil sur cet article

Toutes deux de la cuvée 2014 de l’École nationale de l’humour, Marie-Lyne Joncas et Ève Côté font partie du duo Les Grandes Crues. Leur premier spectacle, «Su’l gros vin», lancé en mai 2018, a déjà obtenu un billet d’or, et la tournée n’est pas terminée! Un succès qu’elles n’ont pas volé et qui émane d’un accident de parcours.

Marie-Lyne Joncas, qui est originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, n’aurait jamais pensé gagner sa vie comme humoriste.

«Je suis allée à l’École nationale de l’humour parce que j’avais le goût de découvrir la comédie, l’écriture et le jeu, mais pas en me disant que j’allais faire de la scène après.»

Pour sa part, Ève Côté voulait faire rire les gens, mais ne pensait pas en faire une carrière car, selon elle, c’était un monde inaccessible. Jusqu’au jour où elle s’est décidée à passer l’audition à la célèbre école et qu’elle a été acceptée, quittant ainsi sa Gaspésie natale pour étudier à Montréal.

Des débuts difficiles

À leur sortie de l’École nationale de l’humour, Marie-Lyne a donné des spectacles en Haïti et Ève a fait la première partie du spectacle de Lise Dion.

«Les Grandes Crues, c’est un accident de parcours», relate Ève.

En 2015, on a donné à cette dernière l’occasion d’offrir une prestation d’une heure à Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie. Comme elle n’avait pas assez de matériel, elle a offert à son amie Marie-Lyne de se charger d’une demi-heure du spectacle. Ainsi naissaient les balbutiements de leur duo, Les Grandes Crues.

Puis, avec une tournée du Roseq à leur actif, elles ont décidé de roder du matériel dans les bars de Montréal, mais ç’a été la catastrophe.

«Ce n’était pas acquis, il fallait qu’on travaille», explique Marie-Lyne.

Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage! C’est ce qu’elles ont fait pendant un an et demi.

«Quand on a senti qu’il y avait du potentiel avec notre duo, on a misé là- dessus, parce qu’il n’y a pas de duos féminins. On sait pourquoi: ce n’est pas facile! (rires) On est émotives», raconte Ève.

Marie-Lyne enchaîne: «C’est comme une relation chat-chien. On s’aime de plus en plus mais, en même temps, on n’est pas de la même race.»

«Mais c’est ce qui fait la force du duo», conclut Ève.

En mai 2018 avait lieu la première médiatique de «Su’l gros vin», spectacle qui leur a valu un billet d’or (50 000 billets vendus) en décembre dernier. À ce jour, plus de 70 000 billets ont trouvé preneur. À la fin du spectacle, les filles semblent un peu pompettes. Boivent-elles vraiment de l’alcool sur scène?

«On ne le dira jamais!» répond Ève, avec un air mystérieux.

Un tournage qui change une vie

Marie-Lyne avoue que son passage à l’émission «Les 5 prochains» a changé sa vie.

«La première journée de tournage, il fallait que
je parle de moi, de la façon dont je me perçois. J’étais terriblement mal, parce que je m’analysais à savoir si ce que je venais de dire de moi était vraiment ce que je pensais. Ce soir-là, je suis allée prendre un verre avec Kim Rusk et j’ai braillé dans ses bras toute la soirée. Elle m’a donné le numéro de Gisèle, sa coach de vie. Le lendemain, je l’ai appelée. Elle est même devenue notre directrice de tournée. J’allais avoir 30 ans un mois après le tournage, en juin 2017; je me suis rendu compte qu’il fallait que je règle des affaires à mes 30 ans.»

Dans l’émission, elle a notamment parlé de la mort de son père, décédé quand elle avait un an et deux mois.

«Un jour, j’aimerais écrire un livre sur la vie de mon père, et que ça devienne un film. Ç’a fait 30 ans qu’il est mort. Il avait 33 ans», raconte celle qui en a 31 aujourd’hui. Sa comparse, Ève, en a 33.

Les Grandes Crues à la télévision?

Avec le succès qu’elles ont, verra-t-on Les Grandes Crues au petit écran?

«On ne peut rien dire, mais il y a des choses qui se trament», confie Ève.

Les filles aimeraient aussi faire de la radio ensemble. Pour le moment, Ève à une chronique à l’émission Ça rentre au poste, à Énergie, et elle fera partie des Fantastiques, à Rouge, cet été. Quant à Marie-Lyne, elle coanime l’émission Le Clan MacLeod, à CKOI. Elles poursuivent aussi leur tournée de spectacles et seront du Grand Montréal Comique. Marie-Lyne est également de la websérie Did You? avec son ami Sacha Bourque.