/travel/autres-destinations
Navigation

Le joyau secret du Népal

ÉVA 0420 Népal
Photo Marc-André Lemieux

Coup d'oeil sur cet article

KATMANDOU, Népal | Enclavé entre la Chine et l’Inde, le Népal n’est bordé par aucun océan. Cette situation géographique peut éloigner les touristes qui aiment passer leurs vacances près d’une étendue d’eau. Or, ces derniers peuvent réviser leur carnet de destinations potentielles puisque nous avons découvert le secret le mieux gardé du pays : le lac Rara.

Situé à 2900 m d’altitude dans l’ouest du Népal, le lac Rara fait partie de l’Himalaya, la plus vaste chaîne de montagnes au monde. Mais on n’y accède pas facilement. La plupart des globe-trotteurs qui ont atterri à Katmandou, la capitale, devront prendre un vol jusqu’à Nepalgunj, une ville industrielle et multiethnique du sud, située à moins d’une heure de voiture du magnifique parc national Royal de Bardia.

De Nepalgunj, un autre avion – beaucoup plus petit cette fois – vous mènera à Mugu, une municipalité en hauteur du district de Karnali. Assez simple jusqu’ici, mais puisqu’on parle d’une région montagneuse, voici le hic : les vols sont souvent annulés en raison des conditions météorologiques. Dans cette éventualité, c’est « tentez de nouveau votre chance demain ». Cette consigne risque d’affoler les voyageurs aux itinéraires calculés au jour près. Si vous êtes incapables de faire preuve de souplesse, oubliez cette région, aussi magnifique soit-elle.

Terre vierge

Le lac Rara est doté d’une superficie de 10 km<sup>2</sup>.
Photo Marc-André Lemieux
Le lac Rara est doté d’une superficie de 10 km2.

À partir du tarmac de l’aéroport de Mugu, un trek de quatre heures vous attend­­­ pour atteindre le lac Rara. La route est magnifique. Elle regorge de paysages mémorables, gracieuseté des sommets enneigés, mais également des forêts de chênes, genévriers, pins bleus et cyprès qui entourent cette étendue d’eau d’une superficie de 10 km2. Sans compter les pandas roux qui peuvent pointer le bout de leur nez, si vous êtes chanceux, naturellement.

Les touristes étrangers se font extrêmement rares dans cette région paisible, qui attire principalement des Népalais en quête d’air pur et frais. En effet, les amateurs de trekking en visite au Népal optent – la grande majorité du temps – pour Pokhara, une ville du centre du pays, établie au cœur d’une large vallée subtropicale, aux abords du lac Phewa (4,4 km2). Les treks offerts en Karnali, comme celui du lac Rara, plairont à ceux qui souhaitent – littéralement – sortir des sentiers battus.

Seule la nature verdoyante entoure le lac Rara.
Photo Marc-André Lemieux
Seule la nature verdoyante entoure le lac Rara.

Bouclez votre ceinture !

Une fois votre séjour en montagne terminé­­­, vous devrez – encore une fois – espérer du beau temps pour regagner Nepalgunj par avion à partir de Mugu. Si vous craignez d’avoir à patienter quelques jours avant d’obtenir un vol de retour, vous devrez retenir les services d’un chauffeur (ou prendre un autobus) pour retourner à votre point de départ, des centaines et centaines de mètres plus bas.

Des rizières agrémentent le voyage à pied dans l’ouest du Népal.
Photo Marc-André Lemieux
Des rizières agrémentent le voyage à pied dans l’ouest du Népal.

Et cette route n’est pas de tout repos. Cahoteuse, rocailleuse et escarpée au possible, il faut deux journées entières pour la parcourir. Elle vous fera toutefois découvrir différentes facettes du Népal : les rizières verdoyantes, les villages aux maisons traditionnelles en pierres dotées de toits en terre compressée, l’extrême pauvreté et, surtout, la grande hospitalité des habitants. Ces derniers vous serviront, à toute heure du jour, de généreuses portions de dal bhat, le plat traditionnel du pays, composé de riz blanc, de lentilles en sauce et d’un curry de légumes (tarkari).

Une fois revenu à votre point de départ, vous serez exténué, mais heureux d’avoir vécu une telle aventure.

Notre journaliste était l’invité de l’Ambassade du Népal au Canada et de l’Office de tourisme du Népal.


Comment s’y rendre ?

  • Plusieurs compagnies aériennes vous amèneront à Katmandou à partir de Montréal. Parmi elles, signalons Qatar Airways, avec une escale à Doha. La compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, Etihad­­­ Airways, assure également une liaison, avec une correspondance à Abu Dhabi.