/sports/hockey
Navigation

Les yeux tournés vers Martin Jones

Les yeux tournés vers Martin Jones
AFP

Coup d'oeil sur cet article

À l’aube du sixième match de la série entre les Sharks de San Jose et les Golden Knights de Vegas, le nom du gardien Martin Jones continue d’alimenter les discussions.

«C’est tout un gardien», a ainsi déclaré le capitaine des Sharks, Joe Pavelski, cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey. «Je sais que les journalistes veulent écrire leurs choses, mais nous avons beaucoup confiance en ce gars-là.»

Si Jones a connu un début de série plus difficile, il a grandement aidé la cause des Sharks, jeudi, dans la victoire de 5 à 2 de son équipe. En l’emportant, San Jose a évité l’élimination, mais le club doit à nouveau relever le défi, dimanche, à Vegas, dans le but de forcer la tenue d’une septième et ultime rencontre face aux Golden Knights.

Un deux contre un

La confiance envers Jones a certainement connu une hausse auprès de ses coéquipiers quand, à un moment-clé de la troisième période jeudi, il a stoppé une montée à deux contre un, frustrant William Karlsson et Reilly Smith.

«J’ai essayé de ne pas trop penser et de bien lire le jeu, prendre ce qu’il y avait devant moi», a analysé simplement Jones, à propos de cet arrêt spectaculaire aux dépens de Smith. «J’ai été en mesure de bien voir les deux joueurs et j’ai réussi à faire l’arrêt.»

Sur le respirateur

Globalement, Jones n’a pu faire mieux qu’un taux d’efficacité de ,866, ayant alloué 15 buts sur 112 tirs depuis le début de cette série.

«On a joué de la bonne façon et ç’a probablement commencé par Martin, a indiqué Pavelski. Nous étions dévoués pour l’aider un peu. Il a fait d’excellents arrêts, spécialement sur ce deux contre un. On parle peut-être ici d’un arrêt qui a sauvé le match.»

Un arrêt qui a, du même coup, sauvé les Sharks de l’élimination. Du moins, pour le moment.