/sports/soccer/impact
Navigation

Pas du tout dans le coup

L’Impact s’est tiré dans le pied en première demie

Coup d'oeil sur cet article

CHESTER | Coulé par une première demie truffée d’erreurs individuelles, l’Impact s’est incliné 3 à 0 face à l’Union de Philadelphie, samedi après-midi.

Philadelphie n’a pas eu à travailler fort pour ses deux premiers buts, résultats d’erreurs individuelles de la part des Montréalais.

La preuve, l’Union n’a obtenu que deux tirs en première demie, deux buts marqués par Cory Burke (14e minute) et Jamiro Monteiro (45e) au grand plaisir des 15 407 spectateurs réunis dans le Talen Energy Stadium.

Alejandro Bedoya (57e) a ajouté à l’avance des siens alors que l’Impact était désorganisé dans sa surface malgré certains signes qui laissaient présager de meilleurs moments.

Rémi Garde avait essayé de donner un coup de fouet en remplaçant Saphir Taïder et Orji Okwonkwo par Shamit Shome et Clément Bayiha pour amorcer les 45 dernières minutes.

Il s’agit d’un premier revers en quatre matchs après trois blanchissages consécutifs. La séquence sans accorder de buts d’Evan Bush s’est arrêtée à 283 minutes.

Pas bon

Rémi Garde avait la voix éraillée après le match, ayant sans doute beaucoup crié sur les lignes de côté.

« On n’a pas fait un bon match, a-t-il laissé tomber. On a fait un début de match assez emprunté, on n’a pas mis de rythme.

« Les trois buts qu’ils ont marqués l’ont été à des moments importants, et on n’a pas joué à notre niveau. »

L’entraîneur-chef estime qu’il faut vite oublier ce faux pas.

« C’est un match qu’on a raté, on doit le mettre derrière nous, parce qu’on rejoue assez vite, donc il faut se concentrer. »

Crampe au cerveau

L’Impact n’a pas eu besoin de l’Union pour mal paraître en première demie, il s’est coulé lui-même.

Daniel Lovitz, qui jouait devant les siens, a ouvert le bal avec une crampe au cerveau, qui a pris la forme d’une mauvaise passe arrière qui s’est retrouvée directement sur le pied de Cory Burke. Celui-ci a filé vers le but d’Evan Bush qu’il a battu d’un tir au ras du sol.

C’était déjà la troisième fois en huit matchs que le Bleu-blanc-noir accordait un but dans le premier quart d’heure de jeu.

On le dit depuis le début de la saison que cette équipe éprouve des difficultés à amorcer ses matchs, c’en est une autre preuve.

Pénalité

L’Impact reprenait un peu du poil de la bête dans la seconde moitié de la première demie, quand les choses ont tourné au vinaigre.

Défendant sur un coup de pied de coin, Zakaria Diallo a fait la prise de l’ours à Jack Elliott pour ensuite le projeter au sol. Robert Sibiga n’a pas hésité et a accordé un tir de pénalité aux locaux.

Jamiro Monteiro a doublé l’avance des siens grâce au premier but de sa carrière sur un tir qui a pris Evan Bush à contrepied.

Cette bévue de Diallo a fait mal, parce qu’elle était évitable, Elliott n’avait même pas le ballon. Le grand arrière de l’Impact aurait pu gérer la situation de bien meilleure façon.

Sans éclat

C’est devenu redondant, mais l’attaque a une fois de plus été sans éclat et pleine de carences en l’absence de Nacho Piatti. De plus, on a pu noter un certain manque de communication entre les joueurs.

Il y a eu beaucoup de déchets techniques, de centres mal calculés, de passes imprécises.

Ce n’est pas compliqué, tout le monde semble hésitant dans la surface adverse. Maxi Urruti préfère passer plutôt que tirer même s’il est attaquant, alors que Saphir Taïder, fin seul, rate la cible sur une courte distance.

Harry Novillo a bien eu une belle occasion, mais il manque de vitesse pour soutenir le rythme imposé par le style de jeu pratiqué en MLS.

 

+
Cory Burke
Il a été vif pour marquer le premier but des siens et a ensuite travaillé fort pour mettre la table à Alejandro Bedoya, qui a marqué le troisième de l’Union.
-
Daniel Lovitz
Le pauvre, il jouait devant sa famille, mais il a commis une énorme erreur qui a directement mené au premier but de l’Union et qui a désorienté l’Impact.
0
3
Montréal
Gardien :
Evan Bush.
Défenseurs :
Bacary Sagna, Daniel Lovitz, Jukka Raitala, ­Zakaria Diallo.
Milieu :
Micheal Azira, Samuel Piette, Saphir Taïder (remplacé par Shamit Shome à la 46e minute).
Attaquant :
Harry Novillo (remplacé par Mathieu Choinière à la 74e minute), Maximiliano Urruti, Orji Okwonkwo (remplacé par Clément Bayiha à la 45e minute).
Philadelphia
Gardien :
Andre Blake (remplacé par Matt Freese à la 54e minute).
Défenseurs :
Aurélien Collin, Jack Elliott, Kai Wagner, Raymon Gaddis.
Milieu :
Alejandro Bedoya, Brenden Aaronson, Haris Medunjanin, Ilsinho (remplacé par Fabrice-Jean Picault à la 68e minute), Jamiro Monteiro.
Attaquant :
Cory Burke (remplacé par Kacper Przybylko à la 83e minute).
But
Philadelphie : Burke (14e), Monteiro (45e - tir de pénalité), Bedoya (57e)
Montréal : aucun
Cartons
Philadelphie : Medunjanin (62e), Burke (67e), Wagner (90e - rouge)
MONTRÉAL : Bush (78e)
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
1
0
PHI
3
1
 
POSSESSION
FAUTES
MTL
46,9 %
10
PHI
53,1 %
14
 
HORS-JEUX
COINS
MTL
0
5
PHI
0
3
 
NOMBRE DE PASSES
NOMBRE DE PASSES RÉUSSIES (%)
MTL
404
81 %
PHI
472
82 %