/sports/hockey
Navigation

Le gros trio des Stars pourra-t-il effectuer le travail?

Le gros trio des Stars pourra-t-il effectuer le travail?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Stars de Dallas pourraient éliminer les Predators de Nashville lundi soir et s’ils se trouvent en bonne position pour y parvenir, c’est notamment grâce à la production de leur premier trio.

La combinaison formée de Jamie Benn, Tyler Seguin et Alexander Radulov a inscrit 16 points en cinq rencontres des séries jusqu’ici. Les trois hommes ont d’ailleurs contribué leur large part dans le gain de 5 à 3 au Tennessee, samedi, pour aider leur club à prendre une avance de 3 à 2 en quart de finale de l’Association de l’Ouest. Radulov a réussi un doublé, tandis que Benn a amassé trois mentions d’aide et Seguin a récolté deux points.

Aux yeux des principaux concernés, l’une des clés importantes de leurs succès est d’abord et avant tout de gagner les batailles pour la possession de la rondelle. En deuxième période du dernier affrontement, le défenseur, Ryan Ellis, l’a appris à ses dépens quand il s’est fait avoir comme un enfant d’école par Benn le long de la bande. Celui-ci l’a plaqué et a aussitôt saisi une rondelle libre pour la refiler dans l’enclave à Radulov, qui a marqué son second but du jour.

«C’est souvent une course pour la rondelle. Vous souhaitez simplement tout faire pour obtenir le disque», a mentionné Benn au quotidien Dallas Morning News. «Sur ce jeu, j’entendais les gars derrière moi crier pour que je leur envoie une passe, même si je n’avais pas encore la rondelle. Ils la veulent tout le temps.»

«On peut lire la peur dans les yeux de certains gars quand il [Benn] s’approche d’eux», a ajouté Seguin. «Comme vous l’avez constaté sur quelques buts, lorsqu’il applique de l’échec avant, peu de joueurs souhaitent aller chercher le disque au moment où il se trouve dans le coin. Moi, je ne voudrais pas. C’est un athlète imposant physiquement, il travaille fort pour nous et il nous mène au bon endroit.»

Rester en contrôle

Avec une deuxième ligne, celle de Jason Dickinson, Roope Hintz et Mats Zuccarello, qui progresse bien en vertu de sept buts en séries, le trio numéro 1 a moins de pression sur les épaules et peut œuvrer à son aise. Samedi, Benn, Radulov et Seguin ont décoché 13 lancers à cinq contre cinq, tout en obtenant 15 chances de marquer, d’après Natural Stat Trick.

«Ils contrôlent le jeu tout le temps et ils désirent encore plus de temps de jeu», a expliqué leur entraîneur-chef Jim Montgomery. «À quelques reprises, Jamie frappait avec son bâton et me regardait. Ils voulaient plus de temps, ils se sentaient bien et jouaient efficacement.»

En revanche, rien n’est gagné.

«Tout est une question de travail et de désir de vaincre», a poursuivi Seguin. «Évidemment, nous possédons les habiletés et le talent, mais quand nous travaillons bien, nous sommes heureux d’affronter n’importe qui. Nashville mise sur une bonne formation. Son gardien [Pekka Rinne] a été très bon, surtout au début de la série. Ce sera une rencontre difficile à gagner, lundi.»