/sports/hockey
Navigation

Les Capitals savent ce qu’ils doivent faire

Les Capitals savent ce qu’ils doivent faire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir lessivé les Hurricanes de la Caroline 6 à 0 dans le cinquième duel de leur série de premier tour, samedi, les Capitals de Washington espèrent maintenant profiter du rythme favorable à Raleigh, où ils ont encaissé deux revers d’affilée lors des rencontres 3 et 4.

Malgré l’absence de T.J. Oshie, blessé, les champions en titre de la coupe Stanley ont rappelé à leurs rivaux qu’il ne fallait pas les compter pour battus. Ils ont tôt fait d’effacer leurs défaites encaissées par le pointage combiné de 7 à 1 pour reprendre le contrôle de la série et obtenir une chance de passer au deuxième tour. Sauront-ils capitaliser sur cette opportunité lundi?

«Je pense que l’identité du joueur qui marque des buts importe peu. Nous devons simplement jouer à notre façon et placer l’autre équipe dans une situation compliquée pour obtenir un résultat satisfaisant», a commenté au site NHL.com l’attaquant-vedette, Alexander Ovechkin, auteur d’un but à sa dernière sortie.

«Quand nous performons ainsi, il est facile de se retrouver plus en confiance. Les gars ont le contrôle sur la glace et tous amènent de l’énergie à chacun sur le banc également. Nous voulons simplement continuer à appliquer de la pression et à travailler fort, et c’est ce que nous aimons faire», a ajouté son coéquipier, Nicklas Backstrom.

Ne pas baisser la garde

Jusqu’ici, les Capitals semblent beaucoup plus à l’aise en présence de leurs chaleureux supporteurs, qui les ont vus gagner leurs trois joutes à la maison. Toutefois, ils aimeraient bien régler le cas de leurs rivaux en disputant une solide partie en Caroline, ce qu’ils n’ont pas encore réalisé en séries.

«Ce match [celui de samedi] constitue une illustration très claire du niveau que notre jeu doit atteindre», a mentionné l’instructeur-chef, Todd Reirden. «Si nous voulons poursuivre nos succès, c’est le standard à suivre.»

À cet effet, il n’est pas question de justifier quelconque performance douteuse par la perte d’éléments-clés comme Oshie, qui a l’habitude d’exceller au bon moment.

«Premièrement, c’est triste de ne pas le voir avec nous. Mais en même temps, je crois que vous ressentez de bonnes sensations quand vous vous regroupez comme équipe. On veut gagner pour lui», a dit Backstrom.