/news/transports
Navigation

Transport structurant: un contrat de «simulation visuelle» pour des images 3D

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a récemment accordé un contrat de 46 000 $ pour la modélisation et la production de 20 images 3D du futur Réseau structurant de transport en commun.

À la suite d’un appel d’offres sur invitation, le marché a été remporté, au cours des derniers jours, par la firme Parallèle design virtuel (qui s’appelle Minuit moins une, depuis peu). Trois compagnies avaient déposé des soumissions.

Outil de travail

Concrètement, les images réalisées par ordinateur vont permettre «d’imaginer les conséquences de ce qu’on veut faire sur des portions du trajet du tramway et du trambus», précise Rémy Normand, vice-président du comité exécutif.

Selon lui, une telle simulation d’un passage de la voie offrira la possibilité de «déterminer, par exemple, les endroits où il peut y avoir des conflits entre deux infrastructures urbaines (comme un trottoir et des rails)».

D’après Marc-Antoine Tremblay, conseiller en communication, «le Bureau de projet du Réseau utilise les simulations visuelles comme un outil de travail, notamment dans le cadre de la conception d’avant-projet. Les simulations visuelles sont utiles pour comprendre l’intégration des aménagements proposés auprès des instances décisionnelles et de la population».

Modélisation du contexte bâti

Les images en 3D seront extrêmement précieuses pour le travail du consortium qui devra réaliser le mégaprojet. Elles permettront notamment «une modélisation du contexte bâti et de l’aménagement urbain existant, l’ajustement architectural des stations selon le contexte du site ou encore l’insertion de systèmes d’éclairage, de signalisation de rue/ferroviaire et d’orientation», ajoute M. Tremblay.

Les images pourront également être montrées au public pour illustrer l’insertion du futur Réseau dans la trame urbaine de Québec.

La production des images 3D doit se faire en 2019-2020.