/news/green
Navigation

Des «grand-mères» enragées contre le suremballage

Des «grand-mères» enragées contre le suremballage
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Un groupe d’aînées activistes ont manifesté devant une épicerie du quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, afin de demander la réduction des emballages en plastique mardi midi.

Les fruits et légumes emballés de pellicule plastique ou dans des filets retenaient notamment leur attention.

«Les oranges, on les épluche de toute façon, pourquoi les vendre dans un sac?», a déploré Marie-Andrée Cantillon.

Des «grand-mères» enragées contre le suremballage
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

 

«Ces pommes ne devraient pas se retrouver dans des sacs en plastique», a-t-elle poursuivi en pointant des dizaines de sacs de pommes McIntosh mis dans un bac à l’extérieur du Provigo.

Plusieurs produits vendus dans les épiceries viennent avec plusieurs couches d'emballage, ont souligné les militantes. C'est par exemple le cas des barres de savon Dove vendues dans des boîtes de carton individuelles, puis recouvertes d’une pellicule plastique.

Des «grand-mères» enragées contre le suremballage
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

 

Amener un sac réutilisable pour y déposer ses fruits et légumes, acheter un savon en barre sans emballage et privilégier l’achat d’assiettes en fibres compostables faisaient partie des solutions proposées aux passants par les «Montreal Raging Grannies» afin de limiter l’utilisation de plastique.

«On milite d’une façon non-belligérante. On ne crie pas, on chante pour nous faire entendre. Les gens sont plus ouverts à discuter avec nous, on sent qu’ils sont réceptifs à la cause», a expliqué Mme Cantillon.

Des «grand-mères» enragées contre le suremballage
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

 

L’organisatrice de la manifestation, Granny Leah, s’est présentée au comptoir d’accueil de l'épicerie afin de demander à l'entreprise propriétaire Loblaw Companies Limited de réduire son utilisation de plastique. Malheureusement pour elle, la superviseure était absente.

Des «grand-mères» enragées contre le suremballage
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

 

Rappelons que depuis lundi, les consommateurs peuvent apporter leurs contenants réutilisables en plastique pour se procurer les produits frais dans tous les magasins d’alimentation Metro du Québec. Cette initiative est un pas dans la bonne direction, ont souligné les activistes, qui aimeraient bien que Loblaw emboîte le pas.