/news/green
Navigation

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, fait le point sur les inondations

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARIE | La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, était de retour en Beauce pour constater les dégâts causés par les inondations des derniers jours.

La ministre s’est rendue à Sainte-Marie, où, pour de nombreux sinistrés, l’heure était au nettoyage.

Si plusieurs d’entre eux ont manifesté le souhait de quitter la vie au bord de la rivière Chaudière, la ministre a pour sa part indiqué qu’en 2019, il est «tout à fait contemporain et approprié d’avoir ce genre de réflexion» sur la relocalisation.

Le nouveau programme d’indemnisation propose notamment une allocation de départ qui fait réfléchir plusieurs riverains.

«Nous pensons que c’est une bonne chose, à la fois pour respecter la volonté que plusieurs ont, de se relocaliser, et ça représente une saine gestion des fonds publics. Dédommager année après année, ça finit par coûter cher», fait valoir la ministre.

Mme Guilbault s’est entretenue avec plusieurs maires de la région, lesquels lui ont fait part de différentes préoccupations, notamment au sujet d'enjeux agricoles et de possibles aménagements pour prévenir les inondations en amont.

«On ne peut pas tout régler aujourd’hui et, il faut le rappeler, on est encore en phase d’intervention d’urgence», prévient la ministre.

Toutefois, elle indique que des interventions en amont pour prévenir les inondations sont toujours au programme et que la relocalisation des riverains sinistrés n’est pas la seule solution envisagée.

«Nous souhaitons en faire, mais il faut le faire de façon intelligente, et c’est la raison pour laquelle, une fois la phase d’urgence passée, nous serons là avec les maires de la Beauce et des autres secteurs du Québec pour réfléchir à des actions qui permettraient d’éviter les inondations», termine la ministre.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.