/news/currentevents
Navigation

Évaluation pour l’homme accusé du 4e meurtre de l’année

Coup d'oeil sur cet article

Celui qui a été accusé du meurtre de son colocataire à la suite d’un incendie criminel subira une évaluation psychologique pour connaître sa responsabilité criminelle.

Accusé le 8 avril dernier du meurtre de son colocataire après avoir causé un incendie criminel, dans Limoilou, Serge Gormley revenait en cour mercredi. Une évaluation psychiatrique de 30 jours a été demandée par l’avocat de l’accusé.

L’homme de 57 ans habitait dans une maison de chambres destinée aux personnes avec des problèmes de santé mentale lors des événements.

La victime, François Elliott, 69 ans, habitait dans la même unité que l’accusé au moment de l’incendie. Ce dernier se déplaçait en fauteuil roulant.

Antécédents

Dans le cadre de son évaluation psychiatrique, une demande a été faite afin que Gormley soit évalué par un autre docteur que Sylvain Faucher. Le Dr Faucher avait déjà évalué l’accusé et une analyse nouvelle a été jugée nécessaire.

Serge Gormley avait déjà des antécédents en matière d’incendie criminel. À deux reprises il a été accusé pour ce genre de crime, en 2003 et en 2018.