/sports/hockey
Navigation

Les Bruins respectent les Blue Jackets

Les Bruins respectent les Blue Jackets
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant qu’ils en ont fini avec les Maple Leafs de Toronto, les Bruins de Boston pensent déjà à leur prochain défi qui ne s’annonce pas de tout repos.

Au lendemain de la victoire de son équipe dans le septième match de la série de premier tour face aux Leafs, le directeur général Don Sweeney a rencontré les journalistes, mercredi. Il a profité de cette tribune pour louanger les Blue Jackets de Columbus, qui se frotteront aux Bruins en demi-finale de l’Association de l’Est à compter de jeudi.

«Ce sont des adversaires difficiles et bien reposés. En fin de saison, ils ont gagné sept de leurs huit dernières parties avant d’en remporter quatre contre les favoris [le Lightning de Tampa Bay] en séries de la coupe Stanley. Leur organisation a effectué plusieurs changements et les joueurs ont trouvé la chimie nécessaire», a indiqué Sweeney par le biais de propos diffusés sur le site du réseau NBC Sports.

«Nous devrons être à notre mieux pour les battre, a-t-il ajouté. Ce sont deux équipes misant sur de bons gardiens, de la profondeur et de l’équilibre en offensive. Après leur balayage de la série initiale, je pense qu’ils sont premiers pour l’attaque massive et cinquièmes pour le désavantage numérique. De notre côté, nous sommes deuxièmes et septièmes dans l’ordre. Les unités spéciales sont déterminantes.»

Duchene rapporte

Les Bruins respectent les Blue Jackets
Photo AFP

Le DG des Bruins est conscient de la menace posée par Columbus, qui a repris vie avec l’acquisition de Matt Duchene. Celui-ci a inscrit sept points en quatre sorties contre Tampa Bay, contribuant à la renaissance de l’unité de supériorité numérique des Jackets, qui ont terminé 28e à ce chapitre en saison régulière. Et en défense, la présence de l’arrière Seth Jones et du gardien Sergei Bobrovsky a permis à Columbus de fermer la porte au puissant Lightning.

«Ils forment un groupe talentueux pouvant marquer des buts en contre-attaque. Ils appliqueront leur échec-avant de manière agressive. Leur total de tirs bloqués a considérablement augmenté, même s’ils faisaient déjà partie du top 10 de la ligue à cet effet, a souligné Sweeney. Leur gardien est excellent et ils comptent trois défenseurs jouant de 26 à 28 minutes par match. [...] Ils méritent d’être là.»