/sports/football
Navigation

Un repêchage imprévisible pour la NFL

Le Journal se prononce dans son repêchage simulé de la NFL

Nick Bosa
Photo AFP Nick Bosa

Coup d'oeil sur cet article

C’est connu, le repêchage de la NFL n’a rien d’une science exacte. Cette science peut même devenir tout à fait hasardeuse lorsque vient le temps de prédire quel joueur aboutira dans quelle équipe et à quel rang ! Chacun, dans ce domaine, a sa boule de cristal. Voici, avec ce repêchage simulé, comment votre humble chroniqueur NFL entrevoit le déroulement de la première ronde, demain soir, à Nashville. 

1. Cardinals de l’Arizona 

Nick Bosa
Photo AFP

Kyler Murray (quart-arrière), Oklahoma  

Pendant plusieurs semaines, j’ai cru qu’il s’agissait d’un simple bluff. Qu’avec Josh Rosen à bord, le nouvel entraîneur-chef Kliff Kingsbury allait miser sur la perception de son amour pour Murray afin de transiger et d’obtenir plusieurs choix. Mais oubliez ça, il est vraiment en amour.  

2. 49ers de San Francisco 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Nick Bosa (ailier défensif), Ohio State  

Les Niners sont dans une drôle de position puisque le meilleur joueur disponible est clairement Bosa, mais ils ont choisi des joueurs de ligne défensive au premier tour dans trois des quatre derniers repêchages et ils ont transigé pour Dee Ford en mars. C’est quand même un must !  

3. Jets de New York 

Nick Bosa
Photo AFP

Josh Allen (ailier/secondeur), Kentucky 

Les Jets sont susceptibles d’échanger ce choix pour en accumuler davantage. Ils ne cachent pas leur désir d’agir en ce sens. Si toutefois ils ne trouvent pas de partenaire de tango, Allen fait du sens. Avec Gregg Williams comme coordonnateur défensif, il leur faut un front agressif.  

4. Raiders d’Oakland 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Devin White (secondeur), LSU  

Plusieurs repêchages simulés envoient plutôt le plaqueur Quinnen Williams aux Raiders. Pas ici ! Malgré quelques embauches au poste de secondeur, les Raiders n’ont pas le luxe de cracher sur un athlète formidable comme White au milieu de leur défensive. Les secondeurs comme lui sont rares.  

5. Buccaneers de Tampa Bay 

Nick Bosa
Photo AFP

Quinnen Williams (plaqueur), Alabama  

En oubliant les besoins de chaque équipe et en se concentrant sur les meilleurs joueurs, Williams pointe assurément dans le top 3. Si aucune équipe ne transige dans ce même top 3 pour obtenir ses services, les Bucs sauteront dessus. Surtout que la relation avec leur plaqueur Gerald McCoy achève.  

6. Giants de New York 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Ed Oliver (plaqueur), Houston  

Un quart-arrière pour les Giants? Tout dépend s’il y a ruée au sommet par d’autres clubs pour s’en procurer. Dans ce repêchage simulé, le pari est qu’il y aura moins d’amour pour les quarts cette année et que les G-Men ont désespérément besoin d’aide sur la ligne défensive.  

7. Jaguars de Jacksonville 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Jawaan Taylor (bloqueur), Florida  

Il est rare qu’un joueur soit associé à ce point à une équipe, mais c’est le cas pour Taylor. Après tout, les Jaguars ont été 30e la saison dernière en concédant 53 sacs. Ils ne misent pas sur un bloqueur à droite digne de la NFL. Et ils viennent de déplier pour le quart Nick Foles. Faudrait le protéger.  

8. Lions de Detroit 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

TJ Hockenson (ailier rapproché), Iowa  

Les Lions sont plutôt démunis en frais de munitions de grande qualité dans le jeu aérien pour Matthew Stafford. En même temps, le jeu de la ligne offensive n’est pas toujours optimal. L’acquisition d’un joueur complet comme Hockenson s’avère l’occasion idéale de combler deux besoins d’un seul coup.  

9.Bills de Buffalo 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Jonah Williams (garde/bloqueur), Alabama  

Certains diront que les Bills ont colmaté quelques brèches sur leur ligne offensive via le marché des joueurs autonomes, mais peu des joueurs obtenus montrent un potentiel aussi intéressant que Williams, un joueur doté d’une attitude combative qui relèvera le niveau de jeu et sera salutaire pour la santé de Josh Allen.  

10. Broncos de Denver 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Drew Lock (quart-arrière), Missouri    

Les Broncos ont besoin de relève au poste de quart, mais attendront-ils plutôt la cuvée alléchante de 2020? Là est la vraie question... La rumeur veut que plusieurs équipes aient été charmées par la personnalité fonceuse et le leadership contagieux de Lock dans les derniers mois. Un an à attendre derrière Joe Flacco...  

11. Bengals de Cincinnati 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Dwayne Haskins (quart-arrière), Ohio State  

Le quart-arrière Andy Dalton vivote et plusieurs réclament sa tête. Un nouveau régime s’amène et pourrait vouloir son propre quart-arrière. Est-ce le besoin le plus criant? Non, mais avec un nouveau pilote que les Bengals présentent comme un gourou des quarts-arrières en Zac Taylor, Haskins sera le bienvenu.  

12. Packers de Green Bay 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Devin Bush (secondeur), Michigan  

Plusieurs repêchages simulés envoient le spectaculaire ailier rapproché Noah Fant aux Packers. Ici, nous croyons qu’il trouvera preneur plus tard et que les Packers opteront plutôt pour un joueur défensif qui peut couvrir beaucoup de terrain. Sa cote semble à la hausse.  

13. Dolphins de Miami 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Rashan Gary (ailier défensif), Michigan  

Cet espoir vu dans le top 10 il y a quelques semaines pourrait glisser, glisser et glisser en raison d’une blessure à l’épaule qui rend certaines équipes frileuses. Les aptitudes, la puissance et le physique sont au rendez-vous, mais reste à voir si le désir est au même niveau. Il demeure difficile à ignorer.  

14. Falcons d’Atlanta 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Christian Wilkins (plaqueur), Clemson  

C’est dans les tranchées que les Falcons doivent s’améliorer, que ce soit à l’attaque ou en défensive. Dans ce repêchage simulé, ils optent pour un duo potentiellement terrorisant formé de Christian Wilkins et Grady Jarrett. À Clemson, Wilkins a aussi évolué à l’extérieur et amène donc une polyvalence alléchante.  

15. Redskins de Washington 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Brian Burns (ailier défensif), Florida State  

Il est très tentant d’opter pour un receveur ici tellement les Redskins font pitié à ce chapitre, mais les options sur le front défensif sont encore trop attrayantes pour passer par-dessus. Burns est explosif et ses longs bras risquent de rabattre bien des passes quand ce ne seront pas les quarts adverses qui joncheront le sol.  

16. Panthers de la Caroline 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Clelin Ferrell (ailier défensif), Clemson  

Ce sera visiblement un joueur de ligne défensive ou offensive, les deux besoins étant majeurs. En Ferrell, les Panthers obtiendraient un joueur productif doté d’une bonne explosion et de la puissance désirée à cette position, en plus d’un bon gabarit. Une addition bienvenue!  

17. Giants de New York 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Daniel Jones (quart-arrière), Duke  

Bon, il faut l’admettre, la connexion est peut-être trop facile... Mais il reste que Jones a travaillé avec les Manning et que son entraîneur à Duke, David Cutcliffe, est aussi bien branché avec la célèbre famille. Son bras laisse à désirer et il est du type discret, mais il est un quart très cérébral.  

18. Vikings du Minnesota 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Cody Ford (Bloqueur\garde), Oklahoma  

L’entraîneur-chef des Mauves, Mike Zimmer, s’est plaint toute la saison dernière que les siens ne misaient pas sur un jeu au sol à son goût. Pour ce faire, il faut du muscle, de la force brute à l’intérieur. C’est justement le jeu intimidant de Cody Ford, qui sait faire plier l’ennemi.  

19. Titans du Tennessee 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Byron Murphy (demi de coin), Washington  

Les Titans ont le luxe de choisir le meilleur joueur disponible puisque même si leur alignement n’est pas le plus dominant, il n’y a pas de lacune évidente. Murphy viendrait rehausser une tertiaire dans laquelle Logan Ryan et Malcolm Butler n’affichent pas la plus grande constance.  

20. Steelers de Pittsburgh 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Rock Ya-Sin (demi de coin), Temple  

Il y a fort à parier que les Steelers iront chercher du renfort dans la tertiaire, sauf si le secondeur Devin Bush glisse. Quel demi de coin choisir? Il est facile d’imaginer un joueur physique comme Rock Ya-Sin coller à la mentalité de col bleu à Pittsburgh. Il a la palme pour le nom le plus cool de sa cuvée!  

21. Seahawks de Seattle 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Montez Sweat (ailier défensif), Mississippi State  

Les Seahawks n’ont jamais peur de miser sur des joueurs dont le caractère est remis en cause ou qui traînent un historique médical inquiétant, lorsqu’il est question de talent pur. Sweat est l’un des joueurs les plus athlétiques du repêchage, mais il pourrait glisser à eux en raison d’un problème de nature cardiaque.  

22. Ravens de Baltimore 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

DK Metcalf (receveur), Ole Miss  

Le receveur dont le physique monstrueux semble sorti tout droit d’une bande dessinée montre une impensable rapidité pour un tel gabarit. À Baltimore, il deviendrait une grosse cible pour Lamar Jackson en plus d’exceller en situation de bloc sur le jeu au sol. Un combo qui semble parfait.  

23. Texans de Houston 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Andre Dillard (bloqueur), Washington State  

Andre Dillard semble être le bloqueur le plus poli de sa cuvée en protection de passe. C’est exactement la prescription que le médecin a griffonné aux Texans ! Il y a encore place à amélioration sur le jeu au sol pour ce gros gaillard, mais il faut avant tout protéger la vie de Deshaun Watson. Ça urge!  

24. Raiders d’Oakland 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Josh Jacobs (porteur), Alabama  

Avec leur deuxième choix de première ronde, acquis des Bears dans l’échange de Khalil Mack, il est temps que les Raiders s’attaquent à leur situation famélique dans le champ-arrière. Il y a le vétéran Isaiah Crowell en place, mais Jacobs dynamisera l’attaque autant au sol que par les airs.  

25. Eagles de Philadelphie 

Chris Lindstrom (garde), Boston College  

Les Eagles n’ont pas été en mesure d’établir le jeu au sol comme en 2017 la saison dernière, en partie parce que le jeu des gardes a laissé à désirer. Plus le repêchage approche et plus Lindstrom semble gagner des points. En fin de première ronde, il est loin d’être impossible qu’il se faufile.  

26. Colts d’Indianapolis 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Dexter Lawrence (plaqueur), Clemson  

Lawrence a été suspendu par son université en fin de parcours en raison d’un échec à un test antidopage et l’offense laissera certainement planer le doute. Cependant, le pouvoir d’explosion de Lawrence contre le jeu au sol et sa capacité à appliquer la pression séduiront.  

27. Raiders d’Oakland 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Deandre Baker (demi de coin), Georgia  

Les demis de coin de qualité font défaut à Oakland et même si certains craignent que Baker soit trop petit face aux receveurs format géant, les Raiders ont trop besoin d’un tel talent pour rechigner. Les Raiders, avec ce troisième choix de premier tour, peuvent espérer un niveau élevé de production.  

28. Chargers de Los Angeles 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Jeffery Simmons (plaqueur), Mississippi State  

Sur la base du talent, Simmons cadre assurément dans le premier tiers de la ronde initiale. Il a toutefois subi une déchirure du ligament croisé antérieur en fin de parcours universitaire et on doute de sa capacité d’être sur le terrain pour la saison à venir. Il demeure un atout grandiose.  

29. Seahawks de Seattle

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Greedy Williams (demi de coin), LSU  

Les Seahawks ont obtenu ce choix mardi, dans l’échange qui a envoyé Frank Clark aux Chiefs. C’est l’occasion de mettre la main sur un grand demi de coin qui cadre dans leur moule des dernières années à cette position. Il est rapide, mais n’est cependant pas le plus fiable pour plaquer.  

30. Packers de Green Bay 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Marquise Brown (receveur), Oklahoma  

Lors du véritable repêchage, est-ce qu’un missile comme Marquise Brown peut vraiment glisser si loin? Il est permis d’en douter puisque les équipes salivent à l’idée d’aligner un receveur aussi dangereux. La seule question réside dans son petit gabarit (5 pi 9 po, 165 lb). Le nouveau DeSean Jackson?  

31. Rams de Los Angeles 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Garrett Bradbury (centre), North Carolina State  

Jason Sullivan est parti, de même que Rodger Saffold. Les Rams ont besoin d’aide à l’intérieur de leur ligne offensive et Bradbury, un centre naturel, peut également contribuer comme garde. Le seul hic, c’est que s’il est le joueur ciblé par les Rams, il est fort possible qu’ils doivent s’avancer.  

32. Patriots de la Nouvelle-Angleterre 

Nick Bosa
Photo d'archives, AFP

Noah Fant (ailier rapproché), Iowa  

Le rapprochement est peut-être trop simpliste à la suite de la retraite de Rob Gronkowski, mais Fant est un phénomène athlétique rare à la position d’ailier rapproché. Traditionnellement, les Patriots préfèrent des joueurs plus performants au bloc à cette position, mais le potentiel comme receveur est illimité.