/sports/hockey
Navigation

Séries de la LNH: huit «bizarreries» du premier tour

Séries de la LNH: huit «bizarreries» du premier tour
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Comme un sac à surprises, le premier tour des séries éliminatoires dans la Ligue nationale de hockey (LNH) a réservé de nombreuses bizarreries.

Le Lightning balayé

Peu d’observateurs avaient prévu l’élimination du Lightning de Tampa Bay au premier tour des séries, encore moins à la suite d’un balayage. Or, les Blue Jackets de Columbus ont vaincu le Lightning en quatre petits matchs. Les Blue Jackets n’ont même pas eu besoin de la prolongation une seule fois pour mettre fin au parcours des récents champions de la saison régulière qui avaient présenté une fiche de 62-16-4.

Les champions en titre éliminés d’entrée

Après leur triomphe de l’an dernier, les Capitals de Washington ont été surpris dès le premier tour par les Hurricanes de la Caroline. La troupe d’Ovechkin a laissé filer une avance de 2-0 dans la série pour finalement subir l’élimination devant ses partisans, en deuxième période de prolongation du septième match.

En avant les «wild card»...

Les quatre équipes repêchées ont remporté leur série. En plus du surprenant triomphe des Blue Jackets, l’Avalanche du Colorado a éliminé les Flames de Calgary, puis les Stars de Dallas ont vaincu les Predators de Nashville. Les Hurricanes avaient l’occasion de faire 4 en 4. Et que dire des Hurricanes, qui ont éliminé les Capitals en sept matchs.

Un désastre pour les Penguins

Les amateurs pouvaient s’attendre à une série chaudement disputée, mais certainement pas à un balayage des Islanders de New York face aux Penguins de Pittsburgh. Le système appliqué par l’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz, a notamment compliqué la tâche des attaquants des Penguins. Sidney Crosby a d’ailleurs été limité à une mention d’aide en quatre matchs, présentant par ailleurs un différentiel de -4.

Les meilleurs pointeurs en vacances

Douze des 14 meilleurs pointeurs de la saison régulière ne sont plus dans le portrait après le premier tour des séries éliminatoires. Nikita Kucherov, Sidney Crosby, Johnny Gaudreau, Steven Stamkos, Mitchell Marner, Brayden Point et Blake Wheeler ont tous subi la défaite avec leur équipe en première ronde. Reste Brad Marchand, des Bruins de Boston, et Nathan MacKinnon, de l’Avalanche du Colorado.

Quel avantage de la glace?

Les cinq premiers matchs de la série entre les Jets de Winnipeg et les Blues de St. Louis ont été remportés par le club visiteur. Les Blues ont mis fin à cette anomalie en remportant le sixième match au Enterprise Center de St. Louis pour ainsi éliminer les Jets. Pour l’ensemble de la série, ceux-ci ont inscrit seulement six buts à domicile en trois parties. Au total, les deux clubs ont chacun touché la cible à 16 reprises.

Une punition douteuse

Les Golden Knights de Vegas menaient 3 à 0, en troisième période, lorsqu’ils ont vu les Sharks de San Jose revenir de l’arrière dans le septième et ultime match de cette série. Il y a évidemment eu cette curieuse punition majeure décernée à Cody Eakin, mais les Golden Knights, malgré les circonstances, l’ont néanmoins échappé. Dommage pour Max Pacioretty qui a bien fait avec 11 points, dont cinq buts, en sept rencontres.

Les Sharks sont devenus la deuxième équipe de l’histoire à effacer un retard de trois buts en troisième période d’un match 7. En 2013, les Maple Leafs de Toronto avaient échappé une avance de 4 à 1 contre les Bruins de Boston pour finalement s’incliner en prolongation.

Par ailleurs, la remontée de San Jose n’est pas la plus importante pour une partie éliminatoire de la LNH. Lors du fameux Miracle on Manchester en 1982, les Kings de Los Angeles avaient comblé un retard de 5 à 0 dans le troisième duel de leur série 3 de 5 contre Wayne Gretzky et les Oilers d’Edmonton pour s’imposer en temps supplémentaire.

Revirement de situation

Sans vouloir tourner le fer dans la plaie, rappelons que le Lightning menait également 3 à 0 après une période lors du match initial face aux Blue Jackets. Or, Columbus avait complété une spectaculaire remontée, au troisième tiers, pour gagner cette partie 4 à 3. Le club floridien ne s’en est jamais remis. En excluant ces trois premiers filets, le Lightning a ensuite été dominé 19 à 5 au chapitre des buts.