/misc
Navigation

Un Bleuet en colère contre la SQDC

Scène de vie quotidienne (à Québec) qui ne s'est encore jamais produite au Saguenay–Lac-Saint-Jean
Dominique Lelièvre Scène de vie quotidienne (à Québec) qui ne s'est encore jamais produite au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Le Saguenay Lac-Saint-Jean compte un village historique, un Fjord, deux zoos – dont un qui accueillera bientôt des pandas roux!!! –, 14 microbrasseries, 13 SAQ, mais toujours AUCUNE SQDC!!  

Et ça, ça fait suer les Bleuets. J’entends d’ici les gens de Chicoutimi-Nord me dire : c’est dull en ta’ (insérez ici toutes vos blagues sur les expressions du Saglac)           

L’écho de leur exaspération a d’ailleurs résonné jusqu’aux oreilles de la Société québécoise du cannabis (SQDC).           

Entre octobre et fin février, la Société d’État a reçu une quinzaine de plaintes concernant leurs différents points de vente au Québec, selon les documents que j’ai pu obtenir grâce à la loi d’accès à l’information.           

En analysant le détail des plaintes, j’ai remarqué que plusieurs critiquaient l’absence de succursale au Saguenay. J’ignore s’il s’agit de la même personne, mais certaines répétitions dans le propos me laissent croire que dans certains cas, oui. (Serait-ce une action concertée?!?)           

Chose certaine, on semble en présence ici d’un «bleuet en colère».           

Voici sa missive datée du 5 février (j’ai corrigé l’orthographe pour faciliter la lecture, mais tout le reste est authentique)           

Nom : J’ai commandé une SQDC DANS LA PLUS GROSSE RÉGION ÉLOIGNÉE DU QUÉBEC           

Prénom : le gars pas satisfait           

«Toujours pas de succursale prévue dans la RÉGION la plus grosse éloignée du Québec. Le Saguenay où le crime organisé nous empoisonne encore en laissant notre SQDC nous limiter l’Accès au cannabis et je vois avec malheur que ce n’est pas la prochaine prévue. Je vois là un crime du gouvernement du Québec à nous empêcher un accès sain au cannabis.  

Je monterai une pétition ainsi qu’un premier recours collectif pour cette insulte qui fait payer des frais de transport à maintes reprises dû à un manque d’approvisionnement qui nous empêche même de faire une seule grosse commande par mois. Si vous croyez faire de l’argent sur notre dos pour rendre votre SQDC rentable en riant du monde du Saguenay c’est que vous avez jamais fait affaire avec un bleuet en colère.»  

Quelques jours plus tard, le 8 février, notre Che Guevara du weed récidive. Visiblement, son pink kush n’a pas encore été livré parce qu’il n’a pas décoléré. Il parle encore de crime organisé, de recours collectif, mais ajoute également des données sur la «désorganisation par rapport au crime organisé» où il explique que Joliette qui ne compte pourtant que 19 000 habitants a accès à 5 SQDC dans un rayon de 40 à 60 km.            

Pendant ce temps, les 275 000 personnes du Saguenay-Lac-St-Jean n’en ont toujours pas. Et il poursuit avec cette flèche: «Vous vendez pas du cannabis, vous payez du gaz».  

Vous payez du gas?? heu, ok ouin. Dans tes dents SQDC...           

Sur 16 plaintes, 5 visaient l’absence de point au pays des Bleuets. Malheureusement pour eux, la SQDC a récemment annoncé de futures succursales à Gatineau, Granby, Sainte-Agathe-des-Monts et Montréal, mais rien encore au royaume des Tremblay.     

L'ancien président de la SQDC Alain Brunet m'avait confirmé en mai dernier que des discussions étaient en cours pour l'ouverture d'une succursale au Saguenay. Mais impossible de savoir où en est le dossier aujourd'hui. Le porte-parole de la Société d'État Fabrice Giguère refuse de parler du « plan de déploiement ».     

D’autres plaintes déploraient l’absence de succursales à Lachine, dans le West Island ou encore à Sherbrooke. Une autre perle nous vient d'un Sherbrookois adepte sans doute des théories du complot.           

«Qu’en est-il pour Sherbrooke, le village est pas assez gros pour une succursale? C’est vrai il y a déjà un groupe qui a le contrôle et qui ne vous a pas permis de venir interférer dans leur marché, je suis persuadé qu’ils n’ont pas de problème d’approvisionnement, vite prenez contact. C’est du sarcasme, sauf pour la succursale», conclut notre homme soucieux que son deuxième degré soit mieux compris qu’un gag de Guy Nantel.           

Problèmes de cohabitation  

Deux plaintes me semblent toutefois plus sérieuses. Elles visent la succursale du boulevard L’Acadie à Montréal. Le stationnement déborde ce qui entraine du trafic sur l’artère. «Cela est dangereux pour les clients de la SQDC ainsi que la clinique qui se situe à côté», peut-on lire dans la plainte daté du 24 décembre.           

Effectivement, la SQDC est située dans le même bloc de bâtiments d’une clinique pédiatrique...            

Je rappelle que la succursale qui était située en face du plus gros spot de vente de drogue à Montréal, le parc Émilie Gamelin, n’ouvrira pas parce que ça risque de montrer le mauvais exemple à des adultes à l’Université.            

Mais à côté d’une clinique pédiatrique, ça ne pas problème? Une première plainte faisait état de la situation début novembre d’ailleurs.           

«Une clinique pédiatrique (où mon enfant est patient» est située dans le même édifice [que la SQDC]. Non seulement la clientèle de la SQDC n’est pas respectueuse des règles sur le tabac, mais le stationnement n’est pas approprié pour la capacité ».  

La cohabitation entre la SQDC du Boulevard L'Acadie et la clinique médicale du Marché Centrale ne se passe pas toujours bien
La cohabitation entre la SQDC du Boulevard L'Acadie et la clinique médicale du Marché Centrale ne se passe pas toujours bien

J’ai aussi reçu des courriels de lecteurs me signalant cette incohérence. L’un d’eux précise même qu’il y aurait eu des bagarres avec le gardien de sécurité embauché par la clinique pour réserver deux places de stationnement à leur client. J’ai tenté de joindre la clinique, mais personne ne m’a rappelé.           

Du côté de la SQDC, le porte-parole Fabrice Giguère me confirme que les agents de sécurité de tout leur réseau ont reçu comme consigne de «jeter un oeil sur l'extérieur des succursales » Il n’a pas eu vent de bagarres dans le stationnement du boulevard l'Acadie.           

****  

Je rappelle qu’on compte maintenant 13 SQDC ouvertes au Québec réparties dans 9 régions administratives.           

Vous pouvez trouver les adresses ici. À noter qu'en mars, une nouvelle succursale au 9575 rue Ignace à Brossard a ouvert ses portes (la 2e en Montérégie). Entre octobre et mars, c'est la seule succursale qui s'est ajouté au réseau de 12 de départ.   

D'ici mars 2020, la SQDC compte avoir un réseau d'une quarantaine de succursales.          

Voici donc les succursales qui ouvriront bientôt  

1er mai  

• Joliette, Lanaudière. Située au 10 Place Bourget Sud.         

D’ici la fin du printemps  

• Sainte-Agathe-des-Monts, Laurentides. Situé au 1272 rue Principale           

• Granby, Montérégie. Située au 884 rue Principale             

Cet été  

• Montréal. Située au 5240, chemin Queen-Mary           

Éventuellement (aucun échéancier confirmé)  

• Gatineau, Outaouais. Située 73 boulevard de la Gappe           

****AJOUT****

Le 9 mai, notre Bleuet en colère a finalement été entendu. La SQDC annonce la signature de trois baux dont un à Saguenay!! Voici les nouvelles adresses

Saguenay Lac-Saint-Jean

• Chicoutimi, Saguenay au 317, rue Montcalm

Estrie

• À Sherbrooke 1681, rue King Ouest 

Montérégie

• Châteauguay 90 boulevard St-Jean-Baptiste, unité 103