/news/green
Navigation

Un outil prometteur pour défaire les embâcles

Coup d'oeil sur cet article

Une compagnie d’hélicoptère a développé un outil qui pourrait être utile lors de la formation d’embâcles sur les rivières. Il s’agit d’une pince hydraulique attachée à un hélicoptère et grâce à laquelle il est possible d’intervenir là où la machinerie lourde ne peut pas se rendre.

Un pilote de Sept-Îles et son équipe ont mis au point ce système capable de récupérer du bois flottant sur les bassins hydroélectriques ou des débris qui obstruent les prises d’eau des centrales.

Mais en développant le projet, ils ont imaginé une autre application: pourquoi ne pas utiliser le système pour intervenir sur des embâcles lors de crues printanières? L’avantage de l’hélicoptère est qu’il peut intervenir dans des endroits isolés et inaccessibles à la machinerie lourde.

«C’est certain que pour les lieux qui sont devant des ponts et des infrastructures et où on est capable d’intervenir avec la machinerie lourde, il n’y a pas d’intérêt avec cette machine.  Par contre, dès qu’on s’éloigne, la machinerie ne peut pas intervenir. À partir de ce moment, ce matériel pourrait devenir très intéressant. Si on n’est pas capable de porter des gros blocs de glace, on devrait être capable de les déplacer», indique le pilote Marc Duchatelet.

La compagnie qui a investi 100 000 dollars dans le projet n’a effectué que quelques tests sur des plans d’eau où il n’y avait pas d’embâcle. L’expertise reste donc à développer. Mais les premiers essais sont prometteurs.

«On a été surpris de voir qu’on arrivait à en casser juste par le poids de la machine avec l’impact sur la glace, poursuit M. Duchatelet. Ça a été une surprise. On ne s’attendait pas non plus à pouvoir la broyer. Je suis convaincu qu’il y a un potentiel.»

Cette pince n’est certainement pas la solution miracle pour prévenir les inondations, mais elle pourrait faire la différence dans les situations où la machinerie lourde ne peut pas intervenir.