/sports/fighting
Navigation

Ulysse et Claggett font le poids

Ulysse et Claggett font le poids
PHOTO AFP

Coup d'oeil sur cet article

Yves Ulysse fils et Steve Claggett n’ont eu aucune difficulté à respecter la limite de poids, mercredi, en prévision de leur combat revanche qui sera présenté au Fantasy Springs Casino d’Indio, en Californie.

Le Montréalais a présenté un poids de 139,6 lb contre 140 lb pour l’Albertain. Le titre « Gold » des super-légers de la WBA sera à l’enjeu dans ce combat de 10 rounds.

« Je pense que ce sera son meilleur combat à vie, a souligné son entraîneur Rénald Boisvert. Junior a été déterminé et dédié à l’entraînement.

« On a peaufiné plusieurs choses à l’entraînement et il est prêt. »

Lors du premier duel contre Claggett, Ulysse s’était incliné par décision partagée. À certains moments, il a semblé surpris par l’acharnement de son adversaire qui a foncé sur lui de la première à la dernière seconde.

Un scénario pour lequel il s’est préparé au cours des dernières semaines.

« Depuis le premier combat contre Claggett, Junior a beaucoup travaillé sur sa stabilité. Il a fait de la lutte, de l’escalade et de la gymnastique pour améliorer cette facette qui était l’une de ses lacunes. Je crois qu’il avait encore des réflexes de l’époque où il évoluait chez les amateurs.

« Pour le combat, je ne veux pas en dire trop sur notre stratégie, mais Junior devra varier ses attaques. La grandeur du ring ? Ça n’aura pas beaucoup d’importance dans sa performance. »

Omerta avec les médias

Comme on le sait, Ulysse a décidé de ne pas accorder d’entrevue aux médias avant ce duel. Il n’est pas obligé de le faire, selon son entente avec son promoteur Camille Estephan.

Une décision un peu étrange, mais qu’il faut respecter. Ulysse semble avoir de la difficulté à gérer cet aspect de sa carrière.

« Je ne sais pas pourquoi il a voulu éviter les entrevues avec les médias. Par contre, pour le bien de sa carrière et de sa notoriété, il devrait faire un effort à l’avenir, poursuit son entraîneur. Ce n’est pas parce qu’il déteste les journalistes, bien au contraire. »