/finance/news
Navigation

Des crédits pour réduire vos impôts

190
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Dans cette seconde chronique d’une série de deux, voici un dernier survol de mesures et de nouveautés fiscales qui vous permettent d’en avoir plus dans vos poches.

D’ici le 30 avril, assurez-vous de ne pas oublier de crédits qui pourraient réduire votre facture fiscale !

Déménagement

Notez que si vous avez déménagé durant l’année 2018 et que vous vous êtes rapproché d’au moins 40 km de votre nouveau lieu de travail au Canada, vous pouvez réclamer vos frais de déménagement. Sachez que la déduction de ces frais est limitée aux revenus tirés du nouvel emploi (ou nouvelle entreprise) pour l’année. Tout solde de frais admissibles non déduit pourra être reporté aux années futures.

Voici quelques exemples de frais admissibles souvent oubliés :

  • Les frais relatifs à la vente de votre ancienne résidence, y compris la commission du courtier.
  • Les frais juridiques et les droits de mutation applicables à l’enregistrement du droit de propriété de votre nouvelle résidence lorsque vous vendez votre ancienne.
  • Les frais de maintenance, jusqu’à 5000 $, liés à votre ancienne résidence au cours de la période où elle était en vente et lors de laquelle vous et votre famille n’y résidiez plus.

Frais financiers

Lorsque vous faites un investissement dans le but de générer un revenu [non exonéré d’impôt] de placement ou un revenu d’entreprise, vous pouvez réclamer en déduction fiscale les frais encourus durant l’année pour cet investissement.

Au Québec, toutefois, dans le cas du revenu tiré d’un bien et non d’une entreprise, la déduction des frais financiers est limitée aux revenus de placements. Le cas échéant, tout solde non déduit sera reportable indéfiniment dans le futur pour déduction lorsque des revenus de placements imposables seront générés.

Aîné ou retraité

Les régimes fiscaux offrent plusieurs avantages pour les aînés et les retraités. À cet égard, il y a par exemple le crédit d’impôt non remboursable pour travailleur d’expérience offert au Québec.

Maintenant disponible à partir de 61 ans plutôt que 63 ans, ce crédit pourrait vous donner un crédit maximal de 450 $ si vous avez 61 ans, de 750 $ si vous avez 62 ans, de 1050 $ si vous avez 63 ans, de 1350 $ si vous avez 64 ans et de 1650 $ si vous avez 65 ans. Vous devez être sur le marché du travail et gagner plus de 5000 $ par année.

Depuis 2016, le gouvernement du Québec offre aussi une subvention aux aînés de 65 ans et plus qui sont propriétaires de leur demeure depuis au moins 15 ans et qui subissent une hausse significative de leur compte de taxes municipales. Si votre revenu annuel familial n’excède pas 51 700 $, vous pourriez y avoir droit.

Au Québec, le crédit d’impôt pour frais engagés par un aîné pour maintenir son autonomie a été bonifié. Ce crédit correspond à 20 % de la partie excédant 250 $ de frais annuels engagés pour acquérir, louer ou installer des biens destinés à être utilisés par un aîné de plus de 70 ans dans sa résidence principale. La liste des biens admissibles élargie comprend maintenant les marchettes, cannes, béquilles, fauteuils roulants non motorisés et équipements pour personnes malentendantes.


►Christian Menier est CPA, CA, M. Fisc. et associé en fiscalité chez Raymond Chabot Grant Thornton

Conseils

  • Vous avez oublié une déduction fiscale dans le passé ? Sachez que vous pouvez demander le redressement de vos déclarations de revenus des 10 dernières années, afin de réclamer les déductions auxquelles vous aviez droit.
  • Consultez un expert afin de bénéficier des meilleures réductions d’impôt.