/sports/football
Navigation

Repêchage 2019: Kyler Murray, premier élu

Le nouveau quart-arrière des Cardinals est suivi d’une vague en défensive

FBN-SPO-NFL-DRAFT
Photo USA Today Sports Kyler Murray, tout sourire, pose en compagnie du commissaire de la NFL Roger Goodell, après avoir été le tout premier choix du repêchage, hier soir.

Coup d'oeil sur cet article

NASHVILLE | Le quart-arrière Kyler Murray a été le premier joueur sélectionné, par les Cardinals de l’Arizona, au repêchage de la NFL devant une rue Broadway bondée et trempée par la pluie, à Nashville. Le tsunami qui a suivi n’est pas venu de l’eau, mais bien d’une vague de joueurs défensifs, sans trop de surprise.

Murray, de l’université de l’Oklahoma, est devenu le 16e quart-arrière lors des 22 derniers repêchages à avoir été le premier choix au total.

Pour Murray, il s’agit d’une situation exceptionnelle puisqu’il a écrit l’histoire en devenant le tout premier athlète à devenir un choix de première ronde dans deux ligues sportives professionnelles, soit la NFL et la Ligue majeure de baseball, lui qui avait été le neuvième choix au total des Athletics d’Oakland. « Mon avenir se trouve uniquement dans le football pour le moment (right now) », a indiqué le quart-arrière, ce qui ne calmera probablement pas les inquiétudes des partisans qui craignent qu’il retourne un jour vers le baseball.

« Dieu m’a donné un talent dans les deux sports et j’en suis reconnaissant. Je me retrouve maintenant exactement où je voulais. En dedans de moi, je me doutais que ça arriverait, mais je ne suis pas du genre à parler avant de recevoir l’appel tant attendu. Je voulais vraiment avoir la chance de jouer pour coach [Kliff] Kingsbury », a commenté Murray.

Choix surprenant des Giants

Le deuxième quart-arrière à avoir entendu son nom a été Daniel Jones (Duke), au sixième rang, quand les Giants de New York en ont fait le successeur d’Eli Manning. Le choix a semé tout un émoi, puisque la majorité des observateurs évaluaient Jones comme un espoir de milieu ou de fin de premier tour.

Jones a peaufiné son art avec les frères Eli et Peyton Manning, en plus de besogner sous les ordres de l’entraîneur David Cutcliffe, qui a aussi dirigé les frères Manning.

« J’entendais les rumeurs disant que les Giants étaient intéressés et j’espérais que ça se concrétise. Je suis chanceux d’avoir été aidé par de telles personnes et j’ai hâte d’apprendre d’Eli à New York », a-t-il lancé.

Dwayne Haskins a été le troisième quart sélectionné, par les Redskins de Washington, au 15e rang.

Défensive à l’honneur

Comme prévu, même si les quarts-arrière occupent les manchettes, ce sont les joueurs défensifs qui ont déferlé sur l’immense scène extérieure au cœur de la rue la plus festive de Nashville.

L’ailier défensif Nick Bosa s’est avéré le deuxième choix de la soirée, par les 49ers de San Francisco. Il s’agissait pour eux d’un quatrième joueur de ligne défensive choisi au premier tour lors des cinq dernières années.

« C’est une franchise avec de l’histoire, qui sait comment gagner et qui s’en va sur la bonne voie, donc c’est très excitant. De toutes les visites que j’ai effectuées avant le repêchage, c’était honnêtement mon endroit préféré. J’aime le personnel en place et le système défensif est parfait pour moi », a continué Bosa, dont le père John et le frère Joey ont aussi été choisis en première ronde avant lui.

Le plaqueur Quinnen Williams a suivi au troisième rang chez les Jets et il a déjà hâte de vivre la rivalité de division avec les Patriots. « Tom Brady est le plus grand et avoir la chance de l’affronter, c’est quelque chose de bien à ajouter à ton CV. Comme tous les quarts-arrière que j’affronte, je veux le dominer », a-t-il martelé.

Surprise chez les Raiders

Les Raiders d’Oakland ont créé la première surprise de la soirée en optant pour l’ailier défensif Clelin Ferrell. Personne ne l’identifiait comme un choix aussi élevé, mais il a produit à la fois contre la passe et le jeu au sol à Clemson.

Les Buccaneers de Tampa Bay et les Jaguars de Jacksonville ont ensuite eu la main heureuse avec deux espoirs considérés comme faisant partie des plus sûrs de leur cuvée, soit le secondeur Devin White et l’ailier défensif Josh Allen.

Contrairement aux années précédentes où plusieurs équipes ont effectué des transactions pour gagner quelques précieux rangs, les Steelers de Pittsburgh ont été les seuls à transiger dans le top 10, en mettant la main sur le choix des Broncos de Denver en échange des choix numéro 20 et 52, en plus d’un choix de troisième tour l’an prochain.

L’objet de leur convoitise a été le secondeur Devin Bush, qui tentera de colmater la brèche géante laissée par la blessure dévastatrice de Ryan Shazier.​


1. Cardinals de l’Arizona

Kyler Murray

Quart-arrière | Oklahoma


2. 49ers de San Francisco

Nick Bosa

Ailier défensif | Ohio State


3. Jets de New York

Quinnen Williams

Plaqueur | Alabama


4. Raiders d’Oakland

Clelin Ferrell

Ailier défensif | Clemson


5. Buccaneers de Tampa Bay

Devin White

Secondeur | LSU


6. Giants de New York

Daniel Jones

Quart-Arrière | Duke


7. Jaguars de Jacksonville

Josh Allen

Ailier/Secondeur | Kentucky


8. Lions de Detroit

TJ Hockenson

Ailier rapproché | Iowa


9. Bills de Buffalo

Ed Oliver

Plaqueur | Houston


10. Steelers de Pittsburgh

Devin Bush

Secondeur | Michigan

► Échange avec les broncos


11. Bengals De Cincinnati

Jonah Williams

Garde/Bloqueur | Alabama


12. Packers De Green Bay

Rashan Gary

Ailier défensif | Michigan


13. Dolphins de Miami

Christian Wilkins

Plaqueur | Clemson


14. Falcons d’Atlanta

Chris Lindstrom

Garde | Boston college


15. Redskins de Washington

Dwayne Haskins

Quart-Arrière | Ohio State


16. Panthers de la Caroline

Brian Burns

Ailier/Secondeur | Florida State


17. Giants de New York

Dexter Lawrence

Plaqueur | Clemson

► Échange avec les Browns


18. Vikings du Minnesota

Garrett Bradbury

Centre | North Carolina State


19. Titans du Tennessee

Jeffery Simmons

Plaqueur | Mississippi State


20. Broncos de Denver

Noah Fant

Ailier rapproché | Iowa