/news/transports
Navigation

Le pont Pierre-Laporte «tout à fait sécuritaire», dit Guilbault

La ministre veut rassurer la population

Le pont Pierre-Laporte «tout à fait sécuritaire», dit Guilbault
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Le pont Pierre-Laporte est « tout à fait sécuritaire », assure la ministre Geneviève Guilbault, malgré les signes de dégradation apparents identifiés dans le plus récent rapport d’inspection.

« Comme toutes les infrastructures du MTQ, le pont Pierre-Laporte fait l’objet d’inspections régulières et ils ont relevé certaines choses qui ne compromettent pas la sécurité du pont. C’est la conclusion qu’il faut en tirer. Il ne faut pas inquiéter les gens inutilement, donc je veux les rassurer : le pont est sécuritaire », a déclaré la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale en marge d’une annonce, à Lévis.

<b>Geneviève Guilbault</b></br>
<i>Ministre</i>
Photo Stevens LeBlanc
Geneviève Guilbault
Ministre

« Bien normal »

« Il y aura des travaux de réparation à faire au fil des ans, mais c’est bien normal. Le pont Pierre-Laporte est une structure tout à fait sécuritaire », a-t-elle insisté. « Le MTQ fait son travail, fait les inspections et relate ses conclusions en toute transparence. Mon collègue (aux Transports), François Bonnardel, va s’assurer que les travaux et réparations sont faits en conséquence des conclusions. »

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

À ses côtés, le maire de Lévis dit avoir été rassuré par ses propos et ceux du ministère des Transports à la suite de la diffusion du contenu du rapport d’inspection dans les médias, jeudi. On pouvait y voir notamment de nombreuses photos montrant la corrosion qui attaque des pièces du pont, des déformations sur des plaques et des brins d’acier rompus sur des câbles de suspente.

« Je ne suis pas inquiet »

« Moi, je ne suis pas inquiet, a réagi Gilles Lehouillier. Les gens du ministère des Transports ont apporté la précision en disant qu’il n’y a pas de problèmes au niveau des ponts, mais ce sont des infrastructures qui atteignent leur limite aussi au niveau du potentiel de développement. C’est la raison pour laquelle on milite très fort pour le troisième lien », a-t-il rappelé.

Mme Guilbault a profité de l’occasion pour réitérer une énième fois l’engagement du gouvernement caquiste au sujet du 3e lien. « On a promis une première pelletée de terre d’ici 2022, et pour ce faire, il faut travailler avec diligence, et c’est ce qu’on fait. »