/entertainment/stage
Navigation

Découvertes et retrouvailles

Onze créations seront présentées lors de la 20e édition du Carrefour international de théâtre

Le producteur délégué Marcel Dallaire, la directrice artistique Marie Gignac, Alexandre Fecteau, coordonnateur artistique d’<i>Où tu vas quand tu dors en marchant… ?</i>, la directrice générale Dominique Violette et Edith Patenaude, metteure en scène de <i>Post Humains</i>. 
Photo Jean-François Desgagnés Le producteur délégué Marcel Dallaire, la directrice artistique Marie Gignac, Alexandre Fecteau, coordonnateur artistique d’Où tu vas quand tu dors en marchant… ?, la directrice générale Dominique Violette et Edith Patenaude, metteure en scène de Post Humains

Coup d'oeil sur cet article

Une relecture insolite de Pinocchio, une enseignante qui prépare sa classe à une fusillade et une toute nouvelle mouture d’Où tu vas quand tu dors en marchant... ?, la 20e édition du Carrefour international de théâtre en sera une constituée de retrouvailles et de découvertes.

Une édition anniversaire, a précisé la directrice artistique Marie Gignac, avec des créateurs au sommet de leur art et des nouveaux venus au talent fulgurant.

Sur les 11 créations qui seront à l’affiche entre le 23 mai et le 8 juin, certaines, par leur thématique, attirent l’attention.

Après avoir revisité Cendrillon en 2016, Joël Pommerat est de retour avec son adaptation du conte Pinocchio. La pièce, qui s’adresse à tous les publics à partir de huit ans, sera présentée les 5, 6, 7 et 8 juin à La Bordée. Elle a remporté le Molière du spectacle Jeune Public, en France, en 2016.

<i>Pinocchio</i> de Joël Pommerat.
Photo courtoisie, Elizabeth Carecchio
Pinocchio de Joël Pommerat.

« Pinocchio se distingue de Cendrillon par une atmosphère plus insolite. L’esthétique et le ton sont un peu plus sombres, mais c’est une noirceur absolument lumineuse, comme celle d’un diamant noir. Joël Pommerat est un créateur de génie. Il invente, depuis 20 ans, des objets scéniques d’une beauté, d’une sensibilité et d’une intelligence exceptionnelles », a indiqué Marie Gignac.

Guide de survie

Objet théâtral intriguant, Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable raconte l’histoire d’une enseignante qui prépare ses élèves à une éventuelle fusillade.

Traumatisée par la tuerie perpétrée à l’école Sandy Hook, qui a fait 28 morts, dont 20 enfants, au Connecticut en 2012, elle a peur que ça se produise dans son école.

Alice Pascual dans <i>Madame Catherine prépare sa classe à l’irrémédiable</i>.
Photo courtoisie, Zoe Roux
Alice Pascual dans Madame Catherine prépare sa classe à l’irrémédiable.

La pièce sera à l’affiche les 31 mai et 1er juin au Théâtre Périscope.

« C’est une comédie, noire, grinçante, extraordinairement bien jouée et avec une finale assez bouleversante », a fait savoir la directrice artistique.

Présenté à la salle Multi de la coopérative Méduse, les 26, 27 et 28 mai, Post Humains est une incursion dans l’univers du transhumanisme.

« Post Humains est un théâtre documentaire qui présente, de façon nuancée, ce monde où des spécialistes ont pour objectif, par des moyens biomédicaux ou technologiques, d’enrayer la maladie, le vieillissement et la mort », a expliqué la metteure en scène Édith Patenaude.

La pièce de Dominique Leclerc vient de triompher lors de sa présentation au Festival international New Drama, à Berlin.

« C’est un spectacle fascinant, extrêmement bien fait, ludique, sympathique, souvent très drôle et très très troublant. C’est quelque chose qui nous habite au-delà de la représentation », a ajouté Marie Gignac.

Huit créations complètent la programmation de la 20e édition du Carrefour international de théâtre : Nassim (24, 25 et 26 mai – Théâtre Périscope), Digressions et autres détours avant de jouer (25 et 26 mai – La Bordée), Le Pas Grand Chose (28, 29 et 30 mai – La Bordée), Le dire de di (30 et 31 mai – Salle Multi de la Coopérative Méduse), Granma. Les trombones de La Havane (2, 4 et 5 juin – Salle Multi de la Coopérative Méduse), Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad (3 juin – Grand Théâtre), Hidden Paradise (5 et 6 juin – Théâtre Périscope) et Neuf (7 et 8 juin – Grand Théâtre).


La programmation complète et détaillée est en ligne à carrefourtheatre.qc.ca