/travel
Navigation

La soif de voyage d’Yves P Pelletier

Myanmar
Photo courtoisie Myanmar

Coup d'oeil sur cet article

Son goût du voyage lui vient entre autres de ses lectures de jeunesse, comme les albums des Aventures de Tintin ou la trilogie du Seigneur des anneaux. Aujourd’hui, avec la soixantaine de pays qu’il a visités, l’humoriste, auteur et cinéaste de 58 ans, Yves P Pelletier pourrait bien écrire sa propre trilogie. Après tout, il a notamment trinqué avec des Bédouins musulmans dans le désert jordanien, il a dormi chez l’habitant au Kirghizistan et il a vécu le quotidien d’une famille indienne dans le bidonville de Dharavi à Mumbai. Heureusement pour nous, il aborde quelques-unes de ses aventures dans son spectacle Moi? ! De quoi nous inspirer !

Madagascar
Photo courtoisie
Madagascar
Togo
Photo courtoisie
Togo
Île de Pâques
Photo courtoisie
Île de Pâques
Dharavi
Photo courtoisie
Dharavi

 

Dans votre spectacle, vous parlez de vos expériences de voyage ?

J’aborde le sujet puisque c’est une grande passion dans ma vie. J’ai un côté très nomade­­­, j’adore voyager aux quatre coins de la planète. Je discute de mes escapades hors des sentiers battus, de mes voyages de groupe et, bien sûr, du Japon, l’endroit dans le monde où jusqu’à maintenant, je me suis senti le plus « déstabilisé ». Mais visiter des endroits exotiques n’est pas ma seule façon de voyager. Partir en tournée à travers le Québec me rend également très heureux ! Cet été, pour mon spectacle, j’aurai le bonheur de visiter la Côte-Nord, et je mettrai pour la première fois les pieds aux Îles-de-la-Madeleine ! Découvrir de nouveaux coins du Québec et faire de nouvelles connaissances me plaît beaucoup.

À vingt ans, vous avez effectué votre premier grand voyage ?

Effectivement, et ça faisait des années que j’économisais mon argent pour partir à l’aventure. J’étais très timide, mais je suis tout de même parti seul avec mon sac à dos, et pendant quatre mois et demi, je me suis promené entre la Norvège et la Turquie. En Grèce et en Turquie, j’ai presque tout le temps dormi dans des parcs. Ce voyage m’a complètement transformé. J’ai développé une plus grande confiance en moi. Indéniablement, ça m’a donné la piqûre du voyage et ça n’a jamais cessé depuis...

Dans votre enfance, avez-vous beaucoup voyagé ?

Danemark
Photo courtoisie
Danemark

Pas particulièrement. Mes parents avaient des moyens limités. Nous n’allions pas à Disney­land, mais plutôt à Québec ! Mais quand j’y allais, j’avais l’impression d’aller au bout du monde dans ma tête de petit garçon de 7 ans. Malgré tout, mes parents nous ont tout de même insufflé le goût du voyage. Ils nous disaient toujours : « Un jour, les enfants, vous aurez la chance de voyager... » La découverte du monde était une valeur importante à leurs yeux. De plus, j’ai grandi en lisant les livres de Tintin. Ses aventures ont nourri mon imaginaire. La trilogie du Seigneur des anneaux a aussi contribué à mon désir de voyager. Enfin, j’étais un vrai nerd qui collectionnait les encyclopédies, et cela a vraiment ouvert ma curiosité sur le monde.

Vous avez visité plus d’une cinquantaine de pays. Certains vous ont marqué plus que d’autres ?

Japon
Photo courtoisie, Rodolphe Gallant
Japon

Le Japon, sans aucun doute. Je suis un passionné de cinéma japonais et de culture japonaise. J’avais l’impression de bien connaître le pays jusqu’à ce que j’arrive sur les lieux. Les codes sociaux sont complètement différents des nôtres. Par exemple, les Japonais ont une façon bien particulière d’exprimer leurs émotions. Ils sont incapables de dire non ! Ils veulent en tout temps être polis et ne pas décevoir. Parfois, ça donne lieu à des discussions interminables et très cocasses. Le Japon est idéal pour sortir de sa zone de confort, même si c’est un pays industrialisé et moderne.

Quel a été votre voyage le plus mémorable ?

Kirghizistan
Photo courtoisie
Kirghizistan

Dans le cadre de l’émission Partir Autrement que j’ai animée, je me suis retrouvé au Kirghizistan à dormir chez l’habitant. Le Kirghizistan est une ancienne république soviétique, peuplée par des montagnards de culture mongole. Ils sont également musulmans. Mon séjour dans cette culture hybride fut une expérience complètement hallucinante, très loin de mon petit quotidien.

Quel genre de voyageur êtes-vous ?

Bénin
Photo courtoisie, Vanessa Boisset
Bénin

Je suis un contemplatif sociable. Je voyage facilement en solitaire, mais j’aime « connecter » avec les gens.

Faites-vous toujours des voyages hors des circuits touristiques ?

 Jordanie
Photo courtoisie, Rodolphe Gallant
Jordanie

J’aime voyager hors des sentiers battus. S’il faut que je dorme dans une tente ou au magasin du village, je n’hésiterai pas. Mais je ne partirais pas faire de la randonnée trois semaines à manger des sachets ! Par contre, si ça ne dure que trois jours et qu’au retour, on peut relaxer dans un bed and breakfast, sûrement ! Je fais également des circuits culturels, et je dors alors dans les hôtels. Il m’est arrivé de faire des voyages en groupe, et parfois, je séjourne dans des « tout compris » pourvu qu’ils soient orientés vers la sauvegarde de l’environnement et qu’ils prônent le tourisme équitable.


► Pour les dates du spectacle Moi ?, consultez le site internet : yvesppelletier.com

► Pour en savoir plus, suivez notre collaboratrice Marie Poupart sur Facebook.