/news/currentevents
Navigation

[PHOTOS] Frappée par les inondations, l'école primaire de Scott restera fermée toute la semaine

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les efforts, l’école primaire l’Accueil de Scott restera fermée encore toute la semaine.  

Photo Jean-François Desgagnés

  

Photo Jean-François Desgagnés

  

La direction avait prévu que l’établissement serait fermé ce lundi, mais l’espoir persistait quant à une reprise des cours le mardi 30 avril. Le retour en classe a toutefois été repoussé au 6 mai prochain.  

Photo Jean-François Desgagnés

  

Photo Jean-François Racine

Le rez-de-chaussée de la vieille école a été partiellement détruit par les inondations et les dégâts sont très importants. Les élèves auront donc été privés de cours pendant deux semaines. À l’intérieur, le personnel travaille d’arrache-pied mais le temps manque devant l’ampleur des travaux.  

Photo Jean-François Desgagnés

  

Photo Jean-François Desgagnés

  

«On n’est pas prêt à rentrer. Nous avons 100 enfants au service de garde et 250 enfants pour dîner. Les équipes ont travaillé toute la fin de semaine. Ils voulaient tous aider», a expliqué la direction de l’école, Sylvie Boutin.   

Sylvie Boutin
Photo Jean-François Desgagnés
Sylvie Boutin

  

Des parents ont proposé de faire du bénévolat  pour accélérer les travaux mais la commission scolaire aurait refusé leur aide.

Photo Jean-François Desgagnés

  

Vendredi soir, près de 200 parents de Scott ont lancé un message clair au ministre de l’Éducation afin d’obtenir rapidement l’autorisation de construire une nouvelle école primaire pour remplacer l’école L’Accueil.     

Photo Jean-François Racine

Lors d’une réunion avec les autorités, les parents ont réclamé que leur dossier urgent passe par la «voie rapide» au gouvernement du Québec. Le projet de 18 M$ à Scott comprend 21 classes. Les élus sont présentement à l’étude des crédits.  

Photo Jean-François Racine

Désuète, surpeuplée, inondée et contaminée par l’eau, l’école accueillera quand même des enfants aux étages supérieurs, d’ici la fin de l’année scolaire, lorsque le nettoyage sera complété.     

Photo Jean-François Racine

D’autres enfants termineront l’année au centre des loisirs et certains suivront leurs cours à l’hôtel de ville.  

«J’en fais mon cheval de bataille avant ma retraite. Je veux leur laisser une école neuve. La Chaudière va rester là mais je ne veux pas revivre ça», a terminé la directrice Sylvie Boutin.