/news/cannabis
Navigation

Cannabis Nouveau-Brunswick perd près de 12 millions $

Coup d'oeil sur cet article

FREDERICTON | Cannabis NB, qui gère la vente de marijuana au Nouveau-Brunswick, accumule un déficit de près de 12 millions $ depuis la légalisation de la drogue récréative, l’automne dernier.

Selon des résultats financiers non vérifiés, dévoilés mardi, les boutiques et le site internet de Cannabis NB ont généré des ventes totalisant 18,6 millions $ en date du 31 mars 2019, depuis la légalisation le 17 octobre dernier.

Or, les revenus ont été insuffisants pour couvrir les dépenses de Cannabis NB. L’entreprise d’État affichait donc une perte de 11,7 millions $ au terme de sa première année d’exercice.

«Nous savions qu’il y aurait des défis et des éléments inconnus dans cette nouvelle industrie», a commenté la directrice générale de Cannabis NB, Lara Wood, par communiqué.

«Il faudra du temps pour que le rendement de ces investissements arrive à maturité, surtout en raison des défis reliés à l’approvisionnement qui persistent dans l’ensemble du Canada», a poursuivi Mme Wood, qui croit cependant que le modèle de Cannabis NB «portera ses fruits à long terme».

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

 

Tout comme la Société québécoise du cannabis (SQDC), Cannabis NB a dû réduire les heures d’ouverture, voire fermer certains de ces points de vente en raison de ruptures de stock à la suite de la légalisation.

Par contre, la SQDC a accusé une perte de 3,9 millions $ au terme de sa première année d’exercice, un déficit trois fois moindre que Cannabis NB.

Le premier ministre progressiste-conservateur, Blaine Higgs, a promis d’agir pour corriger le tir, quitte à changer le modèle de vente décidé par le précédent gouvernement libéral.

«Est-ce que ça nous rapporte de posséder ça? Est-ce qu’on devrait regarder vers un autre modèle? Ce n’est pas vrai qu’on va continuer à perdre 12 millions $, et ça, c’est juste pour six mois», a commenté M. Higgs en entrouvrant la porte à la possibilité de privatiser la vente de cannabis, selon des propos relayés par la chaîne Global News.