/news/provincial
Navigation

Les coûts de l'usine de biométhanisation explosent

Les coûts de l'usine de biométhanisation explosent
Photo courtoisie Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le coût de l’usine de biométhanisation de Québec a explosé de 65,5 millions $, une hausse qui sera compensée par des revenus supplémentaires, promet la Ville.

Le projet comporte un centre de biométhanisation et un centre de récupération de la matière organique. Estimé en 2014 à 124,5 millions $, il est maintenant chiffré à 190 millions $.

« En raison de la hausse importante des revenus liés au projet, la Ville a décidé d’investir », a expliqué jeudi Carl Desharnais, directeur du Service de la valorisation.

Les sommes supplémentaires seront entièrement à la charge des contribuables. « Malheureusement, on ne pourra pas avoir plus de subventions », a-t-il révélé.

Les coûts de l'usine de biométhanisation explosent
Photo courtoisie Ville de Québec

La facture a bondi notamment parce qu’il en a coûté 14 millions $ pour « augmenter l’efficacité énergétique ». Le report du projet a aussi occasionné des dépenses de 14,8 millions $, et les sols contaminés, de 7,7 millions $.

« À coût nul »

La hausse des investissements est « largement comblée par l’augmentation des revenus et la réduction des coûts d’exploitation dans les 20 prochaines années », a expliqué M. Desharnais.

On mise en effet sur la vente du biogaz qui sera produit par l’usine. Grâce à une entente de principe signée avec Énergir, on compte engranger 100 millions $ en 20 ans, soit 80 millions $ de plus que planifié au départ. Les choix sont donc considérés « à coût nul ».

Le directeur a cependant admis que les revenus sont prévus pour une usine qui fonctionne à plein rendement. Les boues municipales représentent la moitié des intrants que la Ville est assurée de recevoir.

Et la Ville compte faciliter la vie des citoyens en leur fournissant les sacs et en n’implantant pas une troisième collecte, dit-il. « On est confiants que ça va nous aider à avoir la meilleure participation citoyenne. »

« Absurde »

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, s’est scandalisé de ces hausses. « C’est complètement absurde. Ce qu’on sait, c’est que les dépenses sont garanties, mais pour les revenus, il n’y a absolument rien de garanti. »

Le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, émet aussi des doutes sur la rentabilité annoncée.

« On serait bien les seuls en Amérique du Nord à réussir cet exploit-là. On est au pays des Calinours. »

Selon lui, la Ville aurait été mieux d’opter pour un centre de compostage, moins dispendieux.

Le député solidaire de Jean-Lesage, Sol Zanetti, s’est dit « consterné ». Il a réitéré sa demande que le gouvernement tienne un BAPE, « comme le réclament les citoyens du secteur ».