/news/education
Navigation

Propos islamophobes: des mesures disciplinaires imposées à deux profs de l'école secondaire De Rochebelle

Propos islamophobes: des mesures disciplinaires imposées à deux profs de l'école secondaire De Rochebelle
Capture d'écran, Google Maps

Coup d'oeil sur cet article

Des mesures disciplinaires ont été imposées à deux enseignants de l’école secondaire De Rochebelle après que ceux-ci eurent publié des propos islamophobes sur les réseaux sociaux.  

La direction de l’établissement d’enseignement a été mise au courant, en début de semaine, que deux de ses professeurs avaient diffusé des images et des messages déplacés sur les réseaux sociaux.  

Dans leurs publications, les enseignants laissent notamment entendre que les «islamiques» (sic) peinent à s’intégrer dans notre société et qu’ils y imposent leur religion, en plus de les comparer à un groupe d’extraterrestres.  

«Actions à l’interne»  

Rapidement, la direction de l’école secondaire De Rochebelle a convoqué les deux professeurs qui ont été rencontrés mercredi et jeudi.  

Sans être en mesure de dévoiler la nature des mesures disciplinaires qui leur ont été imposées parce qu’elles sont «d’ordre personnel», la conseillère aux communications de la Commission scolaire des Découvreurs, Julie Charette, confirme que des «actions à l’interne» ont déjà été posées.  

Mme Charette soutient qu’aucune plainte n’a été reçue en lien avec les propos publiés et que c’est la première fois qu’ils doivent composer avec ce genre de situation au sein de leur personnel, lequel est composé de 2000 employés.  

«Ça ne reflète aucunement les valeurs de l’école De Rochebelle et celles de la Commission scolaire des Découvreurs», dit Mme Charette.  

«On n’endosse aucun type de publication, de propos comme ceux-là. [...] La Rochebelle, c’est 66 nationalités différentes. On a un programme de francisation qui est de plus en plus important, on a un milieu de vie vivant, hyper tolérant et super inclusif, et c’est extrêmement important», soutient-elle.