/misc
Navigation

Non, le 4/20 ne cause pas plus d’accidents mortels sur les routes

Je doute qu'il y ait plus de conducteurs «pas en état» sur les routes du Québec après un 4/20 (ici à Ottawa, le 20 avril) qu'après un show de la Saint-Jean.
PHOTO MATTHEW USHERWOOD Je doute qu'il y ait plus de conducteurs «pas en état» sur les routes du Québec après un 4/20 (ici à Ottawa, le 20 avril) qu'après un show de la Saint-Jean.

Coup d'oeil sur cet article

Les patriotes risquent-ils plus de mourir d’un accident de voiture que les poteux?  

(Bon, mon accroche est peut-être un peu forte, mais que voulez-vous Internet, c’est une jungle)    

Vous vous souvenez peut-être des articles de journaux concernant une recherche de l’Université de Colombie-Britannique qui avait fait grand bruit l’an dernier et qui rapportait que les risques de collision mortelle étaient plus élevés le jour du 4/20.    

Les chercheurs avaient plus précisément observé une hausse du risque de 12% entre 16h20 et minuit le soir du 20 avril, aux États-Unis.    

(Le 4/20, le 20 avril, est le jour de célébration des consommateurs de cannabis. Pour tout savoir sur l’origine de cette journée, vous pouvez lire cet article.)     

La nouvelle m’avait étonnée.    

Vous savez à quel point je n’aime pas casser le party. Ni briser des rêves. Mais il me semble que le 420 est VRAIMENT moins populaire que toutes les autres fêtes... sauf peut-être juste le dimanche des Rameaux.    

  

Party...
Photo Adobe Stock
Party...

  

Le 20 avril dernier, à Montréal, c’était une journée comme les autres. Les commerces étaient ouverts, il pleuvait un peu. Ça sentait un peu plus le weed sur Mont-Royal, mais c’était pas mal ça.    

Dans mon livre à moi, si Éric Lapointe n’est pas en show gratuit sur une scène extérieure avec des flammes, c’est pas un gros party.    

 

Vrai party
Photo Agence QMI, Yves Charlebois
Vrai party

 

Je suis pas allée au 4/20 à Ottawa cette année, mais je suis pas mal certaine que ça vire moins que le Festival canadiens des tulipes (C'EST BIENTÔT, GANG!) 

Conclusions intrigantes  

Deux épidémiologistes de l’Université de McGill, Sam Harper et Adam Palayew, ont aussi donc été intrigués par la recherche les risques d’accidents le 20 avril.    

« J’ai trouvé l’article intrigant, le texte était court et les conclusions étaient assez frappantes...un risque de presque 15%, c’est assez élevé alors on était surpris et un peu sceptiques », a expliqué l’un des deux chercheurs Sam Harper.    

« Nous nous sommes demandé : combien de personnes célébraient vraiment le 4/20? Dans une ville comme Montréal, on remarque bien sûr que des gens soulignent cette journée, mais un peu partout au pays ou aux États-Unis...il n’y a pas tant de personnes. Ce serait donc très surprenant que les collisions mortelles augmentent autant. »    

M. Harper a déjà étudié l’impact de loi sur la légalisation du cannabis médical dans différents États américains. Il connait donc bien le sujet.    

Le cannabis au volant, on s’entend, ce n’est pas une bonne idée. Mais le reste de l’année, il y a aussi les tempêtes de neige, l’alcool, les médicaments, le cellulaire, ceux qui roulent à 220 km/h sur l’autoroute 15 en Honda Civic montées...bref, il y a beaucoup de raisons aux accidents.    

Pour que la seule journée du 20 avril se démarque ...il faudrait que plusieurs centaines de personnes fument en une seule journée ce que Bob Marley a mis toute une vie à égréner (bon, il est mort jeune, mais sans trop m’avancer je crois qu’on peut raisonnablement dire qu’il a fumé beaucoup de pot dans sa vie).    

MM. Harper et Palayew ont donc voulu en avoir le cœur net.    

La première recherche a utilisé la base de données publique américaine, le United States National Highway Traffic Safety Administration’s Fatality Analysis Reporting System (FARS) et a comparé le nombre d’accidents le 20 avril avec ceux survenus le même jour la semaine précédente et la suivante, et ce, sur 25 ans.    

Les chercheurs ont donc analysé ces mêmes données.    

« Nous, nous n’avons pas seulement comparé les accidents du 20 avril avec ceux de la semaine précédente ou suivante, mais nous avons aussi examiné les statistiques des deux semaines précédentes et des deux suivantes, nous les avons comparé avec celles de tous les autres jours de l'année pour voir si cette journée se démarquait... et nous avons alors conclu que le 20 avril a vraiment très peu d'impact », explique-t-il.    

Independance Day, pas mal plus meurtrier  

Ils se sont aussi penchés sur les jours qui sont davantage connus pour être des périodes plus à risque pour les accidents.    

« Nous avons utilisé la même méthode pour analyser l’impact de la fête de l’indépendance, très populaire aux États-Unis. Il y a des célébrations partout au pays et les gens consomment beaucoup d’alcool et il y a toujours beaucoup plus d’accidents en voiture le 4 juillet et le risque est plus grand », illustre-t-il.    

  

Événement plus meurtrier que le 4/20
Photo courtoisie
Événement plus meurtrier que le 4/20

  

Il serait intéressant de voir s’il y a une hausse des accidents dans les heures qui suivent la Fête nationale au Québec, mais M. Harper me dit que nos bases de données sont un peu moins précises.    

Mais bref, si vous consommez, tenez-vous loin du volant...peut-être importe le party (et on ne juge pas ceux qui l’ont déjà échappé à la Pentecôte).