/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo tyler nix sur unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Chaque printemps, on se transforme en insatiables créatures affamées de renouveau. En d’autres mots, on passe des heures à magasiner en ligne.

Les pressions exercées par la surconsommation auront bientôt raison de toi, de ta carte de crédit et de ta conscience environnementale? Say no more.

Voici comment adapter tes habitudes pour consommer de manière écoresponsable et financièrement raisonnable, tout en restant cute.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo tu tu sur unsplash

1. Choisir des morceaux de qualité

Penses-y bien. Plus tu achètes des choses cheap, plus tu dois les remplacer souvent. Au final, ça te coûte plus cher et tu pollues plus.

Oui, c’est souvent des produits qui coûtent cher. Pourtant, à la longue, c’est une habitude gagnante. Suffit de faire le calcul. 

Les ménages canadiens dépensent environ 3430$ en vêtements en accessoires par année. En 2014, le consommateur moyen aurait acheté 60% plus de vêtements qu’en 2000, pour s’en départir deux fois plus vite.

Le perfecto de tes rêves? Achète-le sans hésiter. Ce genre de blouson est littéralement indémodable. Choisis-le dans une matière qui vieillit bien – comme le cuir recyclé – pour avoir la quasi-certitude que tes arrière-petits-enfants pourront le porter aussi.

À l’instar du perfecto, plusieurs vêtements et accessoires sont à l’épreuve du temps. Base-toi sur ça pour te construire une garde-robe minimaliste résolument cool.

Bonus : en adoptant un style intemporel, tu pourras remonter ton fil Instagram à ses débuts sans trop sourciller.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo clark street mercantile sur unsplash

2. Éviter la fast fashion

La fast fashion, c’est le renouvellement rapide du prêt-à-porter dû au caractère éphémère des tendances.

C’est le top à 19,99$ que tu achètes parce qu’il fait full Bella Hadid.

C’est les lunettes de soleil en plastique un peu louches qui te font faire le saut lorsque tu les retrouves au fond d’un tiroir 6 mois plus tard.

C’est la jupe en résille vert fluo qui serait parfaite pour une story Instagram, mais que tu finis par ne porter qu’une seule fois.

En plus de générer un gaspillage astronomique, la production textile de masse détruit l’environnement. Chaque année, 108 millions de tonnes de ressources non renouvelables sont utilisées pour produire des vêtements.

La fast fashion, c’est juste non.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo fancycrave sur unsplash

3. Choisir des marques écoresponsables

Plusieurs entreprises se targuent d’utiliser des ressources durables – et c’est tout à leur honneur.

La prochaine fois que tu achètes neuf, privilégie les matériaux écoresponsables aux certifications reconnues (comme équitable ou bio). Tu pourras te vanter auprès de tes collègues en plus d’avoir fière allure.

Si tu n’es pas rendu là dans tes finances, c’est correct. Tente au moins d’éviter le nylon, le polyester et l’acrylique qui se dégradent vite (et mal!) en plus d’être hyper polluants.

De toute façon, tu ne rends service à personne avec un pantalon cheapette en lycra.

Pour la génération Z, il y a encore espoir. Selon un sondage du géant vintage thredUP, 25 % des 18 à 21 ans aspirent à plus adopter un mode de vie plus durable.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo force majeure sur unsplash

4. Magasiner local

En plus d’encourager l’économie d’ici, tu auras la certitude que la production et la main d’œuvre ont été encadrées par de rigoureuses normes socio-environnementales.

C’est rassurant de savoir que la marchandise n’a pas été fabriquée dans les conditions inhumaines d’un sweatshop.

Donne aussi une chance aux friperies. Si tu feel moins le Renaissance ou le Village des Valeurs (perso, on adore), il existe des boutiques seconde main haut de gamme et même des applications de shopping social comme Depop ou Upcycli.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo charles etoroma sur unsplash

5. Acheter intelligemment

Ne tombe pas dans le piège des soldes.

On est humains. Rien ne nous émoustille plus qu’une bannière annonçant 50% de remise.

Pour éviter de te créer des besoins, pose-toi cette question: aurais-tu acheté ce morceau à prix régulier?

Le cas échéant, go for it. Mais soyons honnête, la réponse est souvent non.

Aussi, fais attention au greenwashing – ou écoblanchiment (mais tout le monde dit greenwashing, honnêtement).

Plusieurs chaînes de magasins usent de ce procédé marketing pour donner une apparence environnementalement responsable à leurs produits – alors que dans les faits, c’est tout le contraire.

Ne te fais pas avoir par le branding d’une marque ou d’une collection et fais tes devoirs.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo modern essentials sur unsplash

6. Prendre soin de ses vêtements

Les cycles de lavage à l’eau chaude et les détergents agressifs abîment le linge. Nos électroménagers ont évolué – suis donc leur exemple.

Procure-toi un savon à lessive doux, biodégradable et sans parfum et emploie-le à bon escient.

Ah – et quand tu auras fini ta brassée, appelle-donc ta grand-mère pour lui demander un cours de couture 101. Passé l’âge de 20 ans, tu devrais amplement être en mesure de réparer tes vêtements.

On ne te dit pas de soumettre ta candidature à Project Runway, juste d’être capable de raccommoder un bouton ou de faire un ourlet.

 

Mode : 7 façons de réduire ses dépenses et son empreinte écologique
photo imani clovis sur unsplash

7. Savoir dire adieu

Pour certains, c’est un jean dans lequel on ne rentre plus. Pour d’autres, un jumpsuit super élégant mais inconfortable qu’on garde au cas où.

Ta garde-robe s’apparente à une arrière-boutique de centre d’achat? Same, gurl, same.

Que ce soit par nostalgie ou pure paresse, apprends plutôt à disposer sagement de tes vêtements.

Tu peux les consigner à des boutiques seconde main ou les vendre à des entreprises de location (ça rapporte!).

Sinon, il y a toujours le bon vieux swap entre potes. On t’encourage aussi à faire des dons à des organismes de charité.

Rappelle-toi que chaque seconde, l’équivalent d’un camion à ordures rempli de vêtements est mis en décharge ou incinéré. Ainsi, une valeur estimée à 500 milliards de dollars est perdue annuellement en raison de vêtements à peine portés et non recyclés.


Les 3R-V, tu connais? Il s’agit du principe de réduction des matières à la source, de réemploi, de recyclage et de valorisation. En gardant cette hiérarchie éthique en tête, tu pourras réduire tes dépenses en vêtements, tout en amoindrissant ton empreinte écologique!

 

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux