/news/provincial
Navigation

Bataille d’experts sur la sécurité de l’église Saint-Cœur-de-Marie

Le propriétaire allègue que le bâtiment désaffecté est dans un état lamentable

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le bâtiment en mai 2017. L’administration municipale précise aussi que le propriétaire s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 250 000 $ en cas de démolition sans autorisation.

Coup d'oeil sur cet article

L’église Saint-Cœur-de-Marie, sur la Grande Allée, présente-t-elle un risque d’effondrement ? La Ville de Québec réfute les affirmations alarmantes du propriétaire sur l’état du bâtiment.

Le propriétaire de l’église désaffectée, Louis Lessard, tient l’administration municipale responsable d’un important dégât d’eau au sous-sol qui aurait affecté la solidité de la structure.

Selon une mise en demeure envoyée à la Ville de Québec, des employés municipaux auraient par erreur rétabli l’alimentation en eau de l’immeuble, ce qui aurait provoqué la rupture d’une canalisation. L’eau a gelé puisque le bâtiment n’est pas chauffé et la glace aurait exercé de la pression sur des murs porteurs.

Des glaces résultant de l’inondation étaient toujours présentes dans le sous-sol lors du passage des experts mandatés par le propriétaire de l’église, le 17 avril dernier.
Photo courtoisie
Des glaces résultant de l’inondation étaient toujours présentes dans le sous-sol lors du passage des experts mandatés par le propriétaire de l’église, le 17 avril dernier.

M. Lessard, qui s’appuie sur un rapport d’expertise produit à sa demande, soutient que l’église est dans un état si lamentable qu’elle doit être démolie ou démantelée rapidement, et ce, aux frais de la municipalité.

« Pour moi, le problème, c’est la sécurité des gens. Le risque, il y en a un », dit M. Lessard. Achetée pour 1,8 million $ en 2010, l’église ne vaut en effet plus que deux dollars aux yeux de la Ville, étant donné l’incapacité pour le promoteur de jouir de son bien.

L’immeuble fait l’objet d’un désaccord depuis plusieurs années entre le promoteur, qui veut construire une tour à condos, et la Ville, qui cherche à préserver l’église.

De la céramique se détache du plafond.
Photo courtoisie
De la céramique se détache du plafond.

Dans leur rapport, les experts de Douglas Consultants mentionnent que le clocher serait lui aussi dans un état inquiétant. « Plusieurs autres éléments de la structure ont certainement été affectés de sorte que la sécurité des occupants et du public est en cause », peut-on lire.

Le promoteur immobilier a fait ériger une clôture et estime avoir fait ses devoirs en informant la Ville.

Pas de danger

La Ville de Québec a répliqué avec un son de cloche fort différent. « Nos pompiers sont allés pour faire une vérification et ils nous ont confirmé que le bâtiment n’était pas dangereux. La Ville demande depuis plusieurs années l’entretien de ce bâtiment et il y a eu des avis d’infraction », a expliqué Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif et responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

À la suite de la visite des pompiers, la Ville veut également faire inspecter l’immeuble avec son propre expert.

– Avec la collaboration de Jean-François Racine

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions