/entertainment
Navigation

10 trucs pour prévenir le vol de vélo

Bikes in a row
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le Service de police de la Ville de Québec reçoit chaque année plus ou moins 500 signalements de vols de vélos. Pour que le vôtre ne soit pas dérobé et laissé à l’abandon ou revendu, voici quelques conseils à suivre.

♦ Faire buriner son vélo en se rendant dans un poste de police. David Poitras, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec, suggère aux propriétaires d’y faire buriner leur numéro de téléphone de façon à pouvoir les joindre facilement si leur bicyclette est retrouvée.

♦ Créer une marque distinctive et permanente, faite avec une lime sur le cadre du vélo par exemple, permettrait aussi d’associer le vélo à son propriétaire qui aura signalé sa disparition. « S’il y avait une vague de vols de vélos dans un secteur ciblé, par exemple, des vérifications pourraient être faites auprès des regrattiers », explique M. Poitras, qui pourraient alors reconnaître le vélo volé.

♦ Plus le propriétaire connaîtra son vélo dans ses moindres détails, plus il aura de possibilités de le retrouver, explique M. Poitras. Il est donc tout indiqué de noter et de garder précieusement le numéro de série de la bicyclette, le modèle, l’année de fabrication, le nombre de vitesses, etc. Prendre quelques photos du vélo dans tous les angles serait également un atout.

♦ Pour éviter d’attirer les voleurs en laissant un vélo haut de gamme sans surveillance, Vélo Québec suggère de faire l’acquisition d’un second vélo, moins dispendieux, pour se rendre au boulot et le laisser dans un stationnement souterrain ou faire une course et l’attacher sur un support à vélo, par exemple. Le vélo plus cher aux yeux de son propriétaire serait ainsi réservé aux loisirs et aux vacances.

♦ Cadenasser son vélo avec un cadenas en U, un modèle fiable de bonne qualité, pas acheté en raison de son bas prix, mais plutôt de sa robustesse. Et pourquoi ne pas en utiliser deux pour doublement décourager les voleurs ?

♦ Attacher le cadre du vélo avec la roue avant sur le support. Ne jamais verrouiller la roue seule. Vélo Québec suggère également de remplacer les déclencheurs rapides des roues et de la selle par des boulons et écrous, qui demandent plus d’efforts et de temps pour être retirés.

♦ L’unité prévention du Service de police de la Ville de Québec rappelle de privilégier les supports prévus pour les vélos, plutôt que d’autres structures faciles à briser qui faciliteraient la vie des pillards, puis de ne pas verrouiller sa bicyclette au même endroit plusieurs jours consécutifs sans surveillance.

♦ Ne pas cadenasser son vélo dans un endroit à l’abri des regards, qui laisserait l’intimité nécessaire au voleur pour briser le cadenas et s’enfuir. Un endroit bien éclairé et à la vue de tous gêne davantage les malfaiteurs.

♦ Inscrire son vélo sur veloretour.ca, dont le but est « d’enregistrer tous les vélos du Québec pour tenter d’enrayer la vente de vélos volés ».

♦ La plupart du temps, les voleurs vont utiliser le vélo volé pendant quelque temps avant de le laisser à l’abandon ou vont tenter de le vendre, explique M. Poitras. Lorsqu’un vol survient, le mot d’ordre est donc de le signaler à la police.