/weekend
Navigation

«Et maintenant» d'Angélique Barbérat: bâtir un couple envers et contre tous

Angélique Barbérat
Photo courtoisie, Mathieu Thauvin Angélique Barbérat

Coup d'oeil sur cet article

Dans le troisième tome de la série Bertrand et Lola, Et maintenant, l’écrivaine française Angélique Barbérat parle avec beaucoup de sensibilité et d’empathie du thème difficile de la reconstruction de soi après un traumatisme, mais aussi de la construction d’un couple solide malgré les blessures.

Angélique Barbérat a transmis de grandes émotions en écrivant son nouveau roman, dernier tome de la trilogie de Bertrand et Lola.

Ses propos sont audacieux et bouleversants, puisqu’elle traite en détail de la lente reconstruction d’une personne fragilisée par les traumatismes.

Cette trilogie débute en juin 2009, alors que Lola doit se marier avec Franck, un ingénieur.

Un jour, Lola descend chez sa voisine et c’est Bertrand, un photographe grand reporter devant bientôt partir à l’étranger, qui ouvre. Le coup de foudre est immédiat.

«C’est un amour vraiment puissant qui s’empare d’eux. Ils passent quelques heures ensemble et comprennent, au fil de ces quelques heures, qu’ils sont en face de la personne de leur vie. Seulement, nos vies ne ressemblent pas à un film d’Hollywood. Ils se montrent raisonnables et continuent leur chemin tel qu’il était tracé», résume Angélique Barbérat, en entrevue.

Lola se marie avec Franck et elle est enceinte de quatre mois quand Bertrand revient de Russie. Ils se revoient et Lola doit être hospitalisée d’urgence.

Un peu plus tard, Bertrand, en reportage en Afrique, se fait enlever. «Il va survivre uniquement parce qu’il a rencontré Lola.»

Obstacles

Dans le deuxième tome, Angélique Barbérat raconte comment on fait pour construire un couple quand on a des valises aussi chargées que celles de ses personnages.

«Bertrand nie et cache ses cauchemars, ses flashs, mais il est débordé.» Au bord du gouffre, en fait.

Dans le troisième tome, Bertrand accepte­­­ de se faire soigner et rencontre un psychiatre qui va savoir communiquer avec lui.

«Ça m’a vraiment émue et touchée parce que j’avais l’impression d’être dans le cabinet avec eux.»

Après la série d’attentats et de tragédies survenus en France et ailleurs, le sujet du choc post-traumatique est de plus en plus intégré aux œuvres de fiction.

«Dans ce projet, ce que j’ai adoré écrire, c’est qu’il m’emmène derrière le rideau, là où d’habitude le lecteur et l’écrivain ne vont pas», dit-elle.

«C’est bouleversant à écrire. Avec Bertrand et tous ces personnages, je suis entrée dans cette mécanique de pensée et j’ai vraiment été en osmose avec eux. J’ai eu le sentiment de vraiment bien les comprendre.»

La liberté

La romancière fait aussi référence aux attentats survenus à Paris. «Quand j’ai commencé le roman en 2011, le monde était différent. J’écrivais sur la liberté et je voyais bien, en parallèle, que la liberté dans le monde en prenait un sale coup. C’est pas des choses qu’on prévoit. Quand je relisais les épreuves du roman, l’attentat de Charlie Hebdo est survenu.»

Même si le livre décrit des difficultés et des traumatismes à surmonter, il parle beaucoup d’espoir – l’issue est positive pour Bertrand et Lola.

«C’est vraiment un livre sur la guérison, sur ce qu’elle est, et sur la façon dont elle va transformer les gens, quand elle est possible. Évidemment, la guérison passe par des étapes difficiles. On ne cicatrise pas toujours facilement de plaies, quelles qu’elles soient. Ça laisse des traces.»

L’histoire d’amour entre Bertrand et Lola lui a fait du bien. «Elle m’a fait progresser dans ma vie personnelle et j’ai appris sur les hommes et les sentiments. Ça m’a ouvert l’esprit. Ça m’a rendue encore plus tolérante et plus sensible.»


♦ Angélique Barbérat a aussi écrit L’instant précis où les destins s’entremêlent.

♦ Elle aimerait beaucoup rencontrer ses lecteurs québécois.

♦ Elle travaille sur l’adaptation télévisée de la trilogie Bertrand et Lola.

EXTRAIT

<b><i>Et maintenant</i></b><br/>Angélique Barbérat<br/>Éditions Michel Lafon<br/>554 pages
Photo courtoisie, Éditions Michel Lafon
Et maintenant
Angélique Barbérat
Éditions Michel Lafon
554 pages

«Vous venez de vous libérer de quelque chose d’important, dit Pierre Marchelon en quittant sa place. Vous venez d’admettre que vous vouliez tuer l’homme qu’ils ont fait de vous. (Il se plaça face à lui.) Rien ne s’efface jamais, mais verbaliser vos flashs et vos cauchemars avec moi leur fera perdre de leur nuisance. Je vais vous apprendre à les remettre à leur place et à vivre avec ce que vous avez enduré.»

– Angélique Barbérat, Et maintenant, Éditions Michel Lafon