/investigations
Navigation

Assassinat de Salvatore Scoppa: ce meurtre est un message lancé à un clan mafieux

L’associé et le frère d’Andrew Scoppa ont été assassinés dans la même année

Coup d'oeil sur cet article

Le meurtre d’un mafieux en pleine réunion de famille, samedi soir dans un hôtel de Laval, est perçu par la police comme un message lancé au clan dirigé par son frère.

L’important chef de clan de la mafia montréalaise Andrea (Andrew) Scoppa a perdu son frère Salvatore Scoppa moins d’un an après le meurtre de son associé de longue date, Steve Ovadia. Des sources policières y interprètent une attaque contre la faction mafieuse qu’il dirige.

Il avait déjà été la cible de coups de feu en février 2017 à la sortie d’un restaurant de Terrebonne.
Photo d'archives, Stéphanie Grégoire
Il avait déjà été la cible de coups de feu en février 2017 à la sortie d’un restaurant de Terrebonne.

Salvatore Scoppa, 49 ans, n’a eu aucune chance quand il a été atteint de plusieurs balles à la tête et au thorax dans le hall de l’hôtel Sheraton de Laval.

Cet assassinat en pleine fête familiale est une façon de faire inhabituelle dans le monde interlope. Les commanditaires du meurtre ont ainsi visé toute une famille, et non pas une seule personne, selon nos sources policières.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Andrew Scoppa a déjà été considéré par les autorités comme le chef intérimaire de la mafia montréalaise. Son frère et lui s’étaient d’ailleurs déjà retrouvés à couteaux tirés avec le clan Rizzuto, alors mené par Stefano Sollecito.

Opération Magot

Ce dernier a soupçonné les Scoppa d’être des taupes, selon des documents judiciaires de l’opération Magot.

« Stefano Sollecito avance que la décision avait été prise d’éliminer quelqu’un, et Gregory Woolley [à l’époque à la tête des gangs de rue] renchérit en affirmant qu’une balle dans la poitrine est ce qu’ils doivent faire pour garder la rue, la ville », résume-t-on à partir des écoutes électroniques.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Salvatore Scoppa est décrit comme un homme qui prenait des décisions bizarres en raison de son caractère bouillant. Il s’était ainsi attiré un bon nombre d’ennemis au fil du temps.

Il est soupçonné par les autorités d’avoir trempé dans une dizaine de meurtres au cours des dernières années, même s’il n’a jamais été accusé.

« C’était un des criminels les plus dangereux du Québec », affirme une source policière.

En Exil

À au moins trois reprises, des enquêteurs lui ont suggéré de fuir le pays en raison des risques qu’il courait. 

Il a d’ailleurs été forcé à l’exil en 2015 et a trouvé refuge au Mexique. Selon nos informations, Scoppa devait de l’argent après une transaction de drogue au Pérou qui a mal tourné.

Dans le milieu policier, on estime qu’il s’agit probablement du meurtre le plus significatif à avoir eu lieu au sein de la mafia depuis ceux de Rocco Sollecito et Lorenzo Giordano, survenus en 2016.

Hier soir, personne n’avait été arrêté en lien avec le crime. 

– Avec la collaboration d’Amélie St-Yves