/sports/football
Navigation

Un monstre à trois têtes chez les Titans

Limoilou comptera sur un trio de quarts-arrières

Félix Lacasse demeure le quart-arrière le plus expérimenté chez les Titans. Il partagera la tâche avec Zachary Michaud et la recrue Pierre-Luc Michaud.
Photo Didier Debusschère Félix Lacasse demeure le quart-arrière le plus expérimenté chez les Titans. Il partagera la tâche avec Zachary Michaud et la recrue Pierre-Luc Michaud.

Coup d'oeil sur cet article

Les Titans de Limoilou miseront sur trois quarts-arrières pour connaître du succès cette saison.

Voilà le constat auquel est arrivé, dimanche, l’entraîneur-chef Dave Parent au terme du camp de printemps qui s’est soldé par un match simulé face aux Faucons de Lévis-Lauzon.

« Nous avons été capables de rouler le ballon avec les trois dans des situations différentes, s’est réjoui le pilote des Titans. On avait misé sur les forces de chacun. Chaque quart-arrière aura son rôle. C’est une solution qui est assurément viable, et nous sommes très à l’aise avec notre choix. L’an dernier, on a commencé à bouger le ballon à la mi-saison quand nous avons alterné nos deux pivots. On a gagné le Bol d’Or en 2008 en misant sur deux quarts-arrières qui jouaient chacun une demie. »

Plus expérimenté des trois, Félix Lacasse a vu de l’action pas mal l’an dernier à compter de la mi-saison alors qu’il alternait avec le vétéran Olivier Bamrounsavath. Zachary Michaud et la recrue Pierre-Luc Michaud complètent le trio.

« Zachary est un athlète incroyable, a affirmé Parent. Il a vu de l’action aussi comme demi-inséré. Quant à Pierre-Luc, on n’a jamais eu à Limoilou un quart-arrière avec une aussi bonne compréhension du jeu. Notre entraîneur Pascal Trudeau en a vu et coaché des quarts-arrières, et il est emballé. »

« Les trois ont livré la marchandise, ajoute Parent. Les joueurs ont confiance dans les trois, et ça fait une bonne différence comparativement à l’an dernier. »

« Sur la bonne voie »

Parent a aussi aimé l’attitude de ses ouailles. « Au cours des deux dernières années, nous avons eu des blessures qui faisaient terriblement mal parce que l’ambiance de l’équipe n’était pas bonne en raison de l’absence de ces gros soldats. L’ambiance contre les Faucons était bonne même si quelques joueurs importants étaient absents. »

« Nous avons retrouvé l’essence de notre programme, mais on ne doit pas lâcher le morceau, poursuit Parent. Nous ne sommes pas à un joueur près et nous avons de la profondeur, ce qui peut te sauver dans un circuit avec autant de parité. Nous sommes sur la bonne voie. Nous avons solidifié notre base. Nous sommes encore jeunes, mais ce n’est pas une excuse pour accepter la défaite, et nous aurons la même équipe au cours des deux prochaines saisons. »

Les Titans comptent sur un alignement de 69 joueurs, dont 26 recrues qui se sont greffées à l’équipe pendant la saison morte.

Titans et Faucons ont tellement aimé leur expérience qu’ils se retrouveront à Lévis le 16 août lors d’un match présaison.