/news/transports
Navigation

REM: prolongements vers le sud et le nord à l’étude

REM: prolongements vers le sud et le nord à l’étude
COURTOISIE CDPQ INFRA

Coup d'oeil sur cet article

D’autres grands chantiers de transport collectif pourraient voir le jour dans la région montréalaise, alors que Québec a annoncé lundi le lancement d’études préliminaires pour des prolongements du REM vers le nord et le sud et pour un nouveau système de transport dans l’Est de Montréal. 

CDPQ Infra étudiera les tenants et aboutissants de prolongements du Réseau express métropolitain (REM) vers le nord, pour desservir le centre de Laval, ainsi que vers le sud, pour atteindre les secteurs de Chambly et de Saint-Jean-sur-Richelieu, a annoncé le ministre des Transports François Bonnardel dans un communiqué. 

La mairesse de Montréal Valérie Plante a rapidement réagi en qualifiant «d’inquiétant» le fait que le gouvernement donne ces mandats directement à CDPQ Infra, sans passer par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). 

«Quel sera l’impact de ces rallonges, de ces nouveaux projets sur l’ensemble du réseau et sur le cœur du centre-ville, la ligne orange de Laval jusqu’à Bonaventure?» a-t-elle soulevé, rappelant que sa priorité était le désengorgement de la ligne orange du métro. 

«Moi, ce que je demande aujourd’hui, c’est au gouvernement du Québec de s’assurer que c’est l’ARTM qui supervise la CDPQ Infra dans ces travaux», a ajouté la mairesse. 

Le président et chef de la direction de CDPQ Infra, Macky Tall, a affirmé que son organisation mobiliserait rapidement ses équipes «pour étudier avec rigueur des solutions optimales en regard des priorités établies par le gouvernement du Québec pour la région métropolitaine de Montréal». 

Un regroupement de maires de 21 villes du secteur Laval – Basses-Laurentides a pour sa part réagi à l’annonce en se disant «très heureux» de cette décision du gouvernement. 

Est de Montréal 

Un nouveau système de transport collectif électrique sera également à l’étude, pour relier l'est de Montréal et le secteur du cégep Marie-Victorin au centre-ville. 

«Ce que nous annonçons est une excellente nouvelle et nous faisons un pas de plus vers la réalisation de notre plan de décongestion. C’est aussi une très bonne nouvelle pour l’Est de Montréal qui est très mal desservi en transport collectif», a mentionné la ministre déléguée aux Transports Chantal Rouleau, aussi responsable de la métropole.

En réponse aux commentaires formulés par la mairesse, la ministre Rouleau a assuré que le processus d’étude amènerait un échange continu avec l’ARTM.

Ces annonces ont été diffusées conjointement par les deux ministres ainsi que par celui des Finances, Éric Girard. 

Les résultats des analyses pour les projets de prolongement sont attendus au cours de la prochaine année. 

- Avec la collaboration d'Elsa Iskander, 24h